Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

vendredi 29 mai 2009

Episode 10, Webisode 3

Webisode 3



1. Intérieur, nuit, bureau de Gregory (flashback)

GREGORY est assis à son bureau, en train d’écrire dans un grand cahier. HELEN entre dans la pièce avec un air déterminé.

HELEN

Vous leur avez confié une tâche que j’étais parfaitement à même d’accomplir ! Pourquoi Père ?

GREGORY (sans relever la tête)

Bonsoir à toi aussi Helen.

HELEN

Si vous n’aviez pas confiance en moi, j’aurais souhaité l’apprendre de votre bouche plutôt que de me retrouver devant le fait accompli.

GREGORY interrompt sa tâche et fixe HELEN dans les yeux. HELEN le défie du regard.

GREGORY (ferme)

Helen... Assied-toi, s’il te plait.

HELEN hésite un instant puis s’exécute. GREGORY prend une profonde inspiration.

GREGORY

Si tu penses que je n’ai pas confiance en toi, laisse-moi simplement te rappeler que si tel était le cas, je ne t’aurai jamais parlé de mes recherches. (pause) Si j’ai refusé que tu participes à cette chasse, il y a une raison à cela.

HELEN (ironique)

Vraiment ? Je serais curieuse de la connaître.

GREGORY

J’ai agi uniquement dans le but de te protéger. Je pense que cette raison est suffisamment justifiée. En tous cas, elle l’est à mes yeux. (pause) Le danger que représente cet anormal est sans commune mesure avec tout ce que tu peux imaginer et…

HELEN (l’interrompant)

Je pensais que le fait de vous seconder me donnait le droit de tout connaître de vos travaux.

GREGORY

Et c’est parfaitement le cas. Cependant…

HELEN (l’interrompant)

Cependant vous préférez confier ces captures à des personnes apparemment plus expérimentées voire plus compétentes que moi. Sachez que je suis parfaitement capable de faire face au danger quel qu’il soit et de me défendre contre lui. Il serait grand temps que vous vous en rendiez compte. (pause) Si vous voulez bien m’excuser.

HELEN se lève avec hargne et est sur le point de partir. GREGORY est stupéfait.

GREGORY

Helen !

HELEN s’immobilise puis se retourne avec colère. GREGORY la fixe un instant puis se recule dans son siège et ouvre le tiroir de son bureau. Il sort un carnet qu’il garde un instant en main. Puis il le tend à HELEN avec un air grave. HELEN fixe son père avec curiosité.

GREGORY

Ce carnet contient une liste non exhaustive de créatures répertoriées en fonction de leurs caractéristiques physiques, génétiques et mentales mais également en fonction de leur résistance et de leur comportement prédateur ou parasitaire.

HELEN prend le carnet et le parcourt du regard avec attention avant de relever la tête.

HELEN

La liste est très impressionnante. Pourquoi l’avoir faite ? En quoi ces anormaux sont-ils différents des autres ?

GREGORY

Ils le sont de par leurs spécificités ce qui signifie que les méthodes traditionnelles de chasse sont inefficaces à leur encontre. Quant à leur capture, elle devient, par conséquent, soumise à des règles bien particulières qu’il convient de respecter sans jamais y déroger. Tout est parfaitement expliqué dans ce carnet.

HELEN

Je suppose que l’anormal dont vous avez exigé la capture figure sur cette liste.

GREGORY

Précisément. (pause) Crois-moi Helen, cette liste n’est pas à prendre à la légère. Les créatures qui y figurent sont de dangereux ennemis. Le plus petit manque de rigueur et la moindre erreur de jugement à leur propos te conduirait toi et les nôtres à une mort certaine.

HELEN

Je comprends mieux votre inquiétude mais je vous assure que je suis tout à fait capable de prendre les bonnes décisions à condition que vous m’en laissiez la possibilité.

GREGORY

Helen, ta noble détermination à vouloir faire ton devoir ne doit jamais te faire oublier l’essentiel. L’entêtement et l’arrogance sans discernement ne sont que le plus sûr moyen de faillir. Tu as encore beaucoup de choses à apprendre mais puisque tu parles de choix, saches que ceux que tu feras à l’avenir doivent toujours être soumis au juste équilibre entre le savoir et le pouvoir. Souviens-toi que tu ne dois jamais agir sans avoir, au préalable, considéré tous les risques mais qu’aucun de ces risques ne doit jamais te détourner de ta mission.

HELEN et GREGORY se fixent dans les yeux avec force puis HELEN regarde la liste avec inquiétude.


Générique


2. Intérieur, nuit, salon du Sanctuaire

SHANIE et NATSUMI sont seules. NATSUMI observe SHANIE qui marche de long en large dans la pièce. Elle a l’air à la fois contrariée et inquiète.

NATSUMI (calme)

Tu veux bien essayer de te calmer. Je commence à avoir le tournis.

SHANIE (irritée)

Je ne peux pas, c’est plus fort que moi. Je n’aurais jamais pensé qu’elle puisse être aussi…

NATSUMI (souriant)

Entêtée ? (pause) Je crois que vous n’êtes pas parentes pour rien si tu veux mon avis.

SHANIE (contrariée)

En fait, je voulais dire : inconsciente. Elle agit comme si rien n’avait d’importance pour elle. En essayant de la raisonner, j’ai attisé sa colère. Je me demande encore comment j’ai pu être aussi stupide.

NATSUMI

Je sais que tu te sens concernée par Ashley mais tu n’es pas pour autant responsable d’elle.

SHANIE

Tu te trompes. (pause) En réalité, nous ne sommes pas si différentes, chacune à notre façon, nous cherchons notre voie. C’est ce qui nous rapproche.

NATSUMI

Alors laisse-lui du temps. La dernière fois qu’elle t’a vue tu n’avais que quelques heures et tu reviens six mois plus tard sous l’apparence d’une adolescente. Avoue tout de même qu’il y a de quoi être déconcerté.

SHANIE

Surprenante ou pas, mon apparence n’est qu’un faux problème. (pause) Je crois qu’Ashley et le docteur Magnus traversent une crise bien plus grave que je le pensais.

NATSUMI

Possible mais totalement hors de propos. (pause) Ai-je une raison de m’inquiéter Shanie ?

SHANIE (étonnée)

Que veux-tu dire ?

NATSUMI

Le choix que tu as fait en venant ici est à la fois généreux et courageux mais il n’est pas sans conséquence d’un point de vue émotionnel. Je ne te reproche rien mais je veux juste être sûre que quoi qu’il arrive, tu n’oublies pas la raison pour laquelle tu es venue au monde.

SHANIE (déterminée)

Je ne l’oublie pas, mère.

NATSUMI

Pourtant tu es désorientée. (pause) Elles comptent beaucoup pour toi n’est-ce pas ?

SHANIE plonge son regard dans celui de NATSUMI et prend une grande inspiration.

SHANIE

Oui mais pas au sens où tu l’entends. Ashley et moi sommes du même sang et j’ai hérité du docteur Magnus d’une façon très particulière. Toi comme moi, nous ne pouvons pas nier cette filiation. D’ailleurs même si je le voulais vraiment, trop d’éléments m’empêcheraient de le faire. Cependant, tu es ma mère et rien ne pourra changer cela. (pause) Tu n’as pas à t’inquiéter, je sais qui je suis et où est ma place.

NATSUMI et SHANIE se sourient avec complicité. BIGFOOT arrive à cet instant dans la pièce. NATSUMI se lève et s’approche de SHANIE.

BIGFOOT

Je viens vous montrer vos chambres pour la nuit. Le docteur aimerait que vous restiez.

NATSUMI

Je regrette mais nous devons décliner son offre d’hospitalité.

SHANIE

Mère, nous ne pouvons pas partir maintenant...

NATSUMI (l’interrompant)

Nous avons déjà enfreint trop de règles Shanie et d’après ce que j’ai pu voir, Ashley Magnus semble pour l’instant plutôt désintéressée par notre aide.

BIGFOOT

C’est parce qu’elle est en colère.

NATSUMI

Je sais qu’elle est en colère et c’est compréhensible étant donné les circonstances mais…

SHANIE (l’interrompant avec force)

Je refuse de l’abandonner ! (pause) Je t’en prie, restons. Je dois parler au docteur Magnus.

NATSUMI fixe SHANIE avec anxiété puis secoue la tête de dépit en signe de résignation. SHANIE fait un signe de tête entendu à BIGFOOT qui le lui rend.


3. Intérieur, nuit, maison

Le groupe d’hommes est réunit autour de la table sur laquelle plusieurs documents sont posés. Il y a également une carte que l’un des hommes déplie. Il montre plusieurs endroits sur la carte, en parlant en roumain. LUCIAN opine tandis que NICOLAE reste en retrait. Soudain un jeune homme entre précipitamment dans la pièce. Tout le monde sursaute et s’arrête de parler. Le jeune homme est à bout de souffle et bouleversé. Une femme accourt et l’aide à s’asseoir tandis qu’un des hommes lui apporte quelque chose à boire. LUCIAN s’approche avec un air sombre et lui pose une main sur l’épaule. Le jeune homme peine à parler.

JEUNE HOMME

Ils sont morts… tous… tous les deux… Mes frères sont morts Lucian !

LUCIAN

Calme-toi Stefan. Tu n’es pas blessé ?

STEFAN secoue la tête, terrorisé. Il prend une autre gorgée de la boisson sous le regard bienveillant de LUCIAN. Soudain les hommes autour d’eux commencent à parler de plus en plus fort.

HOMME #1

Cette fois s’en est trop ! Il faut agir maintenant !

HOMME #2

Il a raison ! Pourquoi attendre plus longtemps ? Finissons-en tout de suite !

HOMME #3

Allons-y !

À l’unisson avec les trois hommes, un immense vent de colère semble souffler dans la pièce. L’assemblée fait mouvement vers la porte comme un seul homme.

LUCIAN

SILENCE !

Tout le monde se fige et se retourne. Un silence glacial emplit soudain la pièce. LUCIAN fusille toute l’assemblée du regard.

LUCIAN

Avez-vous perdu l’esprit ? (pause) Vous voulez tout faire échouer ? (pause). Ne laissez pas la colère obscurcir votre jugement. Cette impatience risque de tous nous mener à notre perte. (pause) Le moment n’est pas encore venu, encore un peu de patience.

NICOLAE

Ta patience est une faiblesse. C’est le pâle reflet de ta peur Lucian. J’ai trop attendu. Nous avons tous trop attendu. Ces discussions stériles ne mènent à rien ! Il est grand temps d’agir !

LUCIAN (contrarié)

Si vous pensez comme lui, je vous rappelle que c’est la peur qui nous a permis de survivre durant tous ces siècles. Alors réfléchissez ! Si vous agissez sans tenir compte des conséquences, Ciprian, Savin et tous ceux que nous avons aimés seront morts pour rien. C’est vraiment ce que vous voulez ?

STEFAN

Elles doivent payer pour la mort de mes frères !

HOMME #4

Et pour celle de mes parents !

LUCIAN

Vous n’êtes pas les seuls à réclamer vengeance. Nous avons tous perdu un être cher. Mais notre revanche sera bien inutile si nous ne vivons pas assez longtemps pour la savourer. Faites-moi confiance, les Magnus payeront le prix fort, je vous en fais le serment mais vous devez encore vous montrer patients.

Tous les hommes semblent se résigner en se fixant mutuellement. Une femme est postée devant la fenêtre et regarde vers le ciel. Elle se tourne ensuite vers LUCIAN et lui fait un signe de tête. LUCIAN se met à sourire avec malice, ses yeux se mettent à changer de couleur.

LUCIAN

Il est temps de prévenir les autres.


4. Intérieur, nuit, laboratoire d’Helen

HELEN est derrière son microscope en train d’observer un échantillon. Elle relève la tête vers WILL qui semble contrarié.

HELEN

Ne soyez pas inquiet docteur…

WILL (l’interrompant)

Je me demande comment vous pouvez être aussi détendue ?

HELEN

Les agissements d’Ashley ont, à quelques exceptions près, toujours été en accord avec mes exigences. Je suis sûre qu’elle est sortie pour des raisons valables et je vous rappelle que Shanie n’a pas été en mesure de nous dire précisément quand allaient se dérouler les évènements de sa vision.

WILL (déconcerté)

Et c’est une raison suffisante pour la laisser ignorer les mises en garde de sa sœur ?

HELEN (ferme)

Contrairement aux apparences, Ashley sait être prudente lorsque les circonstances l’exigent et nous ne pouvons pas nous permettre de suspendre nos activités à cause de… conjectures.

WILL

Même si ces « conjectures », comme vous dîtes, prédisent la mort de votre fille ?

HELEN

Nous n’avons aucune certitude sur ce point.

WILL (irrité)

Très bien. Vous prenez le risque d’ignorer les avertissements de Shanie. C’est un sacré coup de poker mais après tout c’est votre décision. Si vous me cherchez, je suis dans mon bureau.

WILL, en colère, se dirige vers la sortie. HELEN, piquée au vif, se lève de sa chaise.

HELEN

Docteur Zimmerman !

WILL s’immobilise et se retourne pour faire face à une HELEN déterminée.

HELEN (avec gravité)

Si, au cours de ma vie, j’avais dû renoncer à certains choix par crainte de vivre d’hypothétiques situations tragiques, ma fille ne serait jamais venue au monde. (pause) Je ne peux pas me permettre de subordonner mes actions à des présomptions, et vous non plus. Notre travail doit continuer quels que soient les risques encourus. Cette ligne de conduite est valable pour tous y compris pour Ashley.

WILL (déconcerté)

« Show must go on ». Je vois. (pause) Et Shanie dans tout ça ?

HELEN

Que voulez-vous dire ?

WILL

Quelle place lui réservez-vous dans la grande équation qu’est votre mission ?

HELEN

Vous connaissez parfaitement la réponse.

WILL (nerveux)

Alors une fois que tout sera fini, vous compter la laisser repartir et faire comme si elle n’existait pas ? Vous n’êtes pas curieuse de savoir ce qu’elle est exactement ? Sans parler de savoir ce qu’elle ressent, ce qui de mon point de vue, est un élément non négligeable.

HELEN (ferme)

Il me semble que nous avons déjà eu cette conversation. Shanie ne fait pas partie de notre monde. Ce qui est essentiel à vos yeux ne l’est pas forcément aux siens. Elle n’a pas la nécessité de satisfaire ces besoins affectifs qui inhibent parfois notre volonté d’agir. Son niveau de conscience gravite dans des sphères bien supérieures aux nôtres, c’est pour cela qu’elle doit rester avec les siens.

WILL (irrité)

Vous ne savez rien de ses besoins et vous ne pensez pas un mot de ce que vous dîtes.

HELEN (très irritée)

Docteur Zimmerman ! (pause) Je crois que nous avons sérieusement dévié du sujet

WILL (avec gravité)

Je commence à vous connaître Magnus, vous voulez garder le contrôle mais vous arrivez bien mal à masquer ces sentiments que vous pensez ne pas devoir éprouver.

Exaspérée, HELEN fixe WILL avec colère. Elle est sur le point de répondre mais se ravise.

WILL (ferme)

Sur votre visage, j’ai lu la plénitude lorsque Shanie est née et la douleur lorsque Natsumi vous l’a enlevée. Pourtant, maintenant qu’elle est ici près de vous, vous la rejetez. Pourquoi le faîtes-vous alors que le trouble qu’elle exerce sur vous ne fait absolument aucun doute ?

HELEN (avec force)

Vous ne comprenez pas. Shanie est devenue une énigme dès l’instant où elle a été conçue. Il est évident qu’elle me fascine… d’un point de vue scientifique. Et même si l’incroyable maturité dont elle fait preuve malgré sa jeunesse la rend très attachante, je ne vois pas pourquoi l’intérêt que je lui porte devrait être plus personnel qu’il ne l’est déjà.

WILL (indigné)

Mais parce qu’elle est votre fille ! (pause) Que vous le vouliez ou non, Shanie est votre chair et votre sang, tout comme Ashley.

HELEN défie WILL du regard les mains sur les hanches.

WILL (exaspéré)

Je ne peux pas croire que vous ne ressentiez pour elle que de la fascination.

HELEN (ferme)

Sa conception n’était ni désirée ni naturelle et je considère toujours sa naissance comme une regrettable méprise. L’intérêt scientifique suscité par Shanie est donc indéniable. C’est l’unique raison pour laquelle sa présence en ces lieux ne me laisse pas indifférente.

WILL

Je suis surpris que cette « méprise » ne vous intrigue pas davantage étant donné sa singulière particularité. Je ne vous comprends pas. Vous la fuyez alors que Shanie est une anormale qui semble avoir le profil du parfait sujet d’étude…

HELEN (l’interrompant avec colère)

Elle l’a ! (pause) Sans conteste. Cependant, même si tous mes sujets d’étude sont fascinants, je ne suis pas pour autant intime avec eux ! Shanie ne fait pas exception malgré la situation.

WILL (secouant la tête)

Croyez-moi ou non mais j’ai le sentiment que si vous ne l’acceptez pas comme votre fille vous n’aurez aucune chance de sauver la vie d’Ashley.

HELEN (contrariée)

C’est totalement insensé.

SHANIE (calme)

Et pourtant il dit vrai.

WILL et HELEN font volte-face. HELEN est bouleversée. SHANIE l’observe avec gravité puis s’avance calmement avant de s’immobiliser à quelques mètres d’elle.

SHANIE

Veuillez excuser mon irruption, je ne voulais pas interrompre votre conversation.

WILL

En fait, nous avions terminé… J’étais sur le point de m’en aller.

SHANIE

Restez ! S’il vous plait. Ce que j’ai à dire n’a rien de confidentiel.

WILL opine tandis que SHANIE fixe HELEN qui semble mal à l’aise.

HELEN (troublée)

Shanie je…

SHANIE (l’interrompant avec gravité)

Je serais brève. (pause) Vous n’êtes pas prête à me considérer comme votre fille. Je le comprends et je l’accepte sans reproche ni objection. Vous agissez selon votre conscience, c’est une chose que je respecte et que j’ai toujours encouragée chez mes sœurs. Cependant, pour survivre, une amazone ne peut faire de bons choix si elle ne sait pas aussi écouter son cœur. C’est le premier enseignement que j’ai reçu et je n’ai aucun doute sur sa pertinence.

WILL (ironique)

Décidément, c’est de famille de parler par énigme.

SHANIE

Vous devez me croire lorsque je vous dis qu’Ashley est sur le point d’être tuée. C’est vrai, je ne peux pas vous dire précisément quand cela doit se produire mais je peux vous assurer que le danger qui la menace est imminent. Jusqu’à présent je ne me suis jamais trompée.

HELEN

Qu’attends-tu exactement de moi ?

SHANIE

Laissez-moi vous guider Docteur Magnus. Je sais que votre esprit n’a aucune limite alors je vous demande juste de me faire confiance. Lorsque j’aurai acquis la certitude qu’Ashley est hors de danger, je repartirai d’où je suis venue et je sortirai définitivement de votre vie.

HELEN ferme furtivement les yeux pour marquer son trouble et pousse un profond soupir. SHANIE la fixe quelques secondes puis se retourne pour partir. HELEN est sur le point de la retenir mais se ravise. WILL observe tristement SHANIE marcher en direction de la sortie et s’arrêter à quelques mètres de la porte. Elle reste immobile.

HELEN (inquiète)

Shanie ?

HELEN s’avance prudemment vers Shanie qui est soudain prise de vertige. Instinctivement, elle se retient à une table sur laquelle sont posés quelques instruments. HELEN et WILL se précipitent sur elle pour la retenir. Les instruments heurtent le sol avec violence.

HELEN

Shanie !

SHANIE s’effondre dans les bras d’HELEN. HELEN et WILL s’observent avec inquiétude puis tourne leur regard vers SHANIE dont le corps s’agite de façon alarmante.


5. Extérieur, nuit, inconnu (vision)

ASHLEY et ERNIE se battent contre plusieurs loups-garous. ERNIE abandonne soudain la bagarre pour monter précipitamment dans le van. Une fois au volant, il hurle quelque chose à ASHLEY qui lui répond tout en continuant de se battre. Elle recule progressivement et au moment de sauter dans le van par la porte latérale, un loup-garou la mord au cou. Elle tire à l’aveuglette avant de s’effondrer dans le van qui démarre en trombe.


6. Intérieur, nuit, infirmerie (vision)

Bouleversée et fébrile HELEN prodigue des soins à sa fille assistée de WILL qui pratique des compressions thoraciques. Impuissant, ERNIE observe la scène de loin et détourne les yeux au moment où HELEN utilise le défibrillateur.


7. EXTÉRIEUR, NUIT, PARKING

La moto d’ASHLEY se dessine au loin. Elle freine devant le van d’ERNIE. Celui-ci l’attend appuyé contre son véhicule, les bras croisé sur sa poitrine. ASHLEY descend de la moto en enlevant son casque.

ASHLEY

J’espère que ta surprise vaut le coup.

ERNIE

Ash… tu me connais.

ASHLEY (impatiente)

Justement. Alors où est-elle ?

ERNIE (souriant)

Le principe de mes surprises c’est que tu dois deviner ce que c’est normalement.

ASHLEY (agacée)

Je te préviens Ern, j’ai une violente envie de me défouler sur le premier venu.

ERNIE

Contrariée ? Ok bon alors oublions la devinette et passons directement aux réjouissances.

ASHLEY

Sage décision.

ERNIE fait signe à ASHLEY d’approcher. Ils se retrouvent sur le côté du van. ERNIE ouvre violemment la porte latérale et laisse découvrir deux cadavres humains. ASHLEY les observe en fronçant les sourcils puis relève la tête vers ERNIE.

ASHLEY

C’est quoi ça ?

ERNIE (ironique)

Ta surprise, tu n’aimes pas ? D’accord, ils sont un peu… « morts » mais…

ASHLEY (dépitée)

Ce sont des humains Ern. Qu’est ce qu’il te prend ?

ERNIE (souriant)

Regarde-les de plus près.

ASHLEY se penche au-dessus d’un des cadavres et ne semble rien remarquer de suspect. Incertaine, elle regarde à nouveau ERNIE qui, de son index, tapote l’arrière de son oreille en souriant. ASHLEY lève un sourcil inquisiteur et observe attentivement l’arrière de l’oreille d’un des deux hommes. Elle a soudain un mouvement de recul en apercevant le tatouage.

ASHLEY

J’y crois pas !

ERNIE

Ah tu vois finalement que ça te plait !

ASHLEY (abasourdie)

La marque du clan des Marinescu … Je croyais qu’on les avait tous exterminé !

ERNIE

Apparemment non. La mauvaise nouvelle c’est que ces deux-là sont des éclaireurs et que le troisième a réussi à s’enfuir.

ASHLEY

Merde !

ERNIE

Elle ne sent pas très bon cette histoire si tu veux mon avis. Je crois que tu devrais prévenir ta mère.

ASHLEY (préoccupée)

Alors Shanie avait raison…

Incertain, ERNIE observe ASHLEY sortir son portable et composer automatiquement un numéro. Elle plonge son regard dans celui d’ERNIE qui semble désorienté.

ASHLEY

Elle s’est juste gourée sur un point : je ne suis pas la seule à être en danger.

ERNIE

Euh… Qui est Shanie ?

ASHLEY

Ma sœur.

ERNIE ouvre de grands yeux et fixe ASHLEY avec stupéfaction.


8. Intérieur, nuit, infirmerie

SHANIE est allongée sur un lit et ses mains y sont attachées avec des sangles. Elle est en sueur et subit de violentes convulsions. NATSUMI observe avec inquiétude HELEN l’examiner.

HELEN

Depuis combien de temps a-t-elle ces crises ?

NATSUMI

Environ deux mois… mais depuis quelques jours elles sont devenues très violentes et de plus en plus fréquentes.

HELEN

Son pouls est très rapide et sa tension fluctue de manière anormale. J’aimerais pouvoir lui administrer quelque chose pour calmer ses convulsions mais j’ai peur d’aggraver son état.

NATSUMI

Ne faites rien. Votre médication ne serait pas seulement inopérante ; elle pourrait également la tuer.

Impuissante, HELEN observe avec détresse SHANIE en proie à de violents soubresauts.


9. Extérieur, nuit, parking

ERNIE regarde ASHLEY, perplexe

ERNIE

J’ignorai que tu avais une sœur…

ASHLEY

Ouais ben c’est une longue histoire et on n’a pas le temps. Aucune réponse et le mobile de ma mère est sur messagerie.

ASHLEY raccroche son portable et continue de fixer ERNIE dans les yeux avec inquiétude.

ASHLEY

Je n’aime pas ça.

ERNIE

Tu crois que…

ASHLEY (déterminée)

Nous allons tout de suite le savoir.

ERNIE lui fait un signe de tête entendu et s’apprête à fermer la porte latérale du van mais ASHLEY, prise d’un vertige, s’agrippe à son épaule et s’effondre au sol en proie à des convulsions.

ERNIE

Ash ? Ash ! ASHLEY !


10. Extérieur, nuit, inconnu (visions)

ASHLEY, blessée, se bat contre plusieurs loups-garous. ERNIE se trouve au volant du van et lui crie quelque chose d’inaudible. ASHLEY s’apprête à sauter dans le van par la porte latérale mais un loup-garou l’attaque et la mord au cou. Elle pousse un hurlement de douleur, tire sur la créature avant de s’effondrer à l’intérieur du van qui démarre en trombe.


11. Extérieur, nuit, parking

ASHLEY est couchée sur le sol en proie à de violentes convulsions.

ERNIE (paniqué)

Bon sang Ash ! Qu’est ce que tu me fais là !

ERNIE se précipite dans le van et récupère un carnet en cuir. Il retourne auprès d’ASHLEY et lui met dans la bouche pour qu’elle le morde. ASHLEY continue de convulser. ERNIE essaye de la maintenir au sol par les épaules pour limiter ses mouvements. Les soubresauts sont de plus en plus violents. Après quelques secondes, ils cessent d’un coup. ASHLEY sombre dans l’inconscience.


12. Intérieur, nuit, infirmerie (visions)

Le visage d’HELEN est ravagé par les larmes. Une main réconfortante se pose avec douceur sur son épaule. SHANIE se tient juste derrière elle. WILL, BIGFOOT, ERNIE et NATSUMI se tiennent en retrait et sont bouleversés. HELEN prend tendrement la main de SHANIE et la rapproche de son visage dans une attitude maternelle. Tous observent ASHLEY allongée dans un lit, immobile visiblement décédée. La voix de Shanie se fait entendre : « Aies confiance en moi, Ashley. Tu dois ouvrir ton esprit pour trouver la seule voie possible ».


13. Intérieur, nuit, infirmerie

Les convulsions de SHANIE sont de plus en plus violentes. HELEN observe furtivement NATSUMI et place ses mains de chaque côté des épaules de sa fille pour limiter ses mouvements. Au bout d’un instant, les soubresauts diminuent puis s’arrêtent d’un coup. SHANIE sombre dans l’inconscience. Inquiète, HELEN l’examine rapidement.

HELEN

Tout va bien. Elle est juste inconsciente. (pause) Son cerveau s’est en quelque sorte mis en veille. C’est un réflexe naturel de défense.

NATSUMI pousse un profond soupir de soulagement. HELEN approche délicatement sa main du visage de SHANIE pour repousser une mèche de cheveux collée sur son front. Elle observe tendrement sa fille en souriant puis se relève et tourne la tête vers NATSUMI.

HELEN

Depuis quand connaît-elle la vérité ?

NATSUMI (avec gravité)

Depuis toujours. Souvenez-vous, je vous avais dit que le lien entre vous ne pourrait jamais être rompu. (pause) Shanie est un être vraiment très exceptionnel Docteur Magnus. Exceptionnel et bien plus encore… Vous êtes bien loin d’imaginez ce qu’elle représente.

HELEN reporte avec émoi son attention sur SHANIE. NATSUMI l’observe détacher les sangles qui retenaient SHANIE au lit.

HELEN

En réalité, je commence à m’en rendre compte.

NATSUMI (souriant)

Si vous pensez qu’elle agit par intérêt ou par obligation envers vous, laissez-moi vous dire que vous vous trompez.

HELEN

Alors pourquoi cette obstination à vouloir nous aider ? L’unique chose que j’ai faite pour elle c’est de lui donner naissance. Elle ne me…

NATSUMI (l’interrompant)

Précisément… Vous êtes sa mère Docteur Magnus. Elle vous est reconnaissante pour son existence et pour les extraordinaires capacités sensorielles que vous lui avez transmises.

Troublée, HELEN relève la tête vers NATSUMI. Les yeux d’HELEN sont brillants.

HELEN

Mes rapports sont déjà si compliqués avec Ashley. Je ne peux pas offrir à Shanie ce qu’elle désire.

NATSUMI (offusquée)

Vous vous méprenez sur ses intentions. Elle n’est pas venue exiger quoi que ce soit de vous, elle agit seulement par abnégation. Ce qu’elle ressent à votre égard est inconditionnel et sans aucune limite. C’est pour cela qu’elle devait venir… et c’est pour cela qu’elle est ici.

Émue, HELEN observe à nouveau SHANIE et lui effleure tendrement la main avant de relever les yeux vers NATSUMI qui la fixe avec bienveillance. Elles se sourient furtivement puis HELEN, bouleversée, s’éloigne de sa fille à l’instant précis où elle reprend connaissance.

SHANIE (faible)

Mère ?

HELEN et NATSUMI se rapprochent ensemble de SHANIE mais HELEN, gênée, interrompt son mouvement. Les mains crispées sur son bas ventre, elle observe NATSUMI s’asseoir à côté de sa fille et lui caresser tendrement les cheveux. Malgré son détachement, HELEN est troublée par l’attitude maternelle de l’amazone.

NATSUMI (souriant)

Comment te sens-tu ma chérie ?

SHANIE

Je vais bien.

NATSUMI

Oh non tu ne vas pas bien. Il faut que tout cela cesse. Tu es plus faible de jours en jours.

SHANIE

Je le sais mais tant qu’Ashley ne sera pas en sécurité, je n’aurai aucun répit.

HELEN

Qu’est-il arrivé exactement ?

SHANIE

J’ai de nouveau eu cette vision. Cette fois, elle était vraiment très forte. Beaucoup trop forte.

HELEN (inquiète)

Que veux-tu dire ?

SHANIE

Je crois que ce que j’ai vu est sur le point de se réaliser.

HELEN fixe SHANIE avec détresse à cet instant, toutes les lumières vacillent puis s’éteignent. La lumière de secours s’allume, plongeant le sanctuaire dans une légère pénombre. Au même moment, un grondement mécanique très bruyant se fait entendre. NATSUMI et HELEN s’observent avec circonspection.

HELEN (étonnée)

Le système de sécurité vient de commander le cloisonnement des cellules de mes résidents et de restreindre l’accès à cette partie de la maison.

NATSUMI

Ce qui signifie ?

HELEN se dirige jusqu’à un téléphone et tente d’obtenir la tonalité visiblement sans succès. Elle regarde NATSUMI avec inquiétude.

SHANIE

Ils sont dans la maison.

HELEN et NATSUMI se tournent vers SHANIE avec surprise. SHANIE semble paniquée.

Aucun commentaire: