Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

lundi 16 février 2009

Episode 7, Webisode 4


Webisode 4


1. Intérieur, nuit, bibliothèque

WILL, ASHLEY et le moine sont assis autour de la table.

MOINE

Je suis un moine bénédictin du nom de Frère Adamus et je viens vous apporter mon aide.

ASHLEY

Que savez-vous sur l’état de ma mère ?

FRÈRE ADAMUS

Elle est possédée par l’esprit de Lilith.


Générique

2. Intérieur, nuit, bibliothèque

ASHLEY et WILL sont sous le choc.

ASHLEY

Possédée ?

WILL

Lilith ? J’avais donc vu juste au sujet de cette croix.

FRÈRE ADAMUS

Une croix ? De quelle croix parlez-vous ?

WILL

De celle que le Docteur Magnus à trouvé sur un cadavre qu’elle a autopsié cette nuit.

FRÈRE ADAMUS

Montrez-moi l’objet.

WILL se déplace jusqu’à une table et prend la croix posée sur un ouvrage. Il revient vers le moine.

FRÈRE ADAMUS

Elle est en tout point identique à celle-ci.

FRÈRE ADAMUS montre la croix qu’il porte autour du cou. ASHLEY s’approche du moine.

WILL

D’accord c’est la même mais que représente-t-elle exactement ?

FRÈRE ADAMUS

Il s’agit de la croix du Juste. C’est l’emblème de la confrérie des Gardiens des Hespérides. Une société secrète de l’Ordre bénédictin.

ASHLEY

Nous pourrions en revenir à ma mère, s’il vous plait ? Qui est Lilith ?

WILL

C’est un démon femelle…

FRÈRE ADAMUS

En partie oui, mais elle n’est pas que cela. Elle a connu de multiples avatars que l’on retrouve invariablement dans toutes les formes de civilisations passées et présentes. Aux temps bibliques, elle était l’allégorie du matriarcat préexistant au patriarcat. Mais en réalité, toutes les croyances s’accordent pour la définir comme une créature malfaisante qui symbolise la perversion, la séduction, la stérilité ou encore la sexualité illicite et débridée.

ASHLEY (ironique)

Wow ! Mon curriculum vitae est nettement moins impressionnant.

FRÈRE ADAMUS

Elle est considérée comme le double du diable et est connue pour être l’une des quatre déesses de la prostitution. Sa position dans la hiérarchie démoniaque est particulièrement dominante puisqu’il s’agit de la première démone. Elle porte le titre suprême de « reine des succubes ».

WILL

Oui je me rappelle avoir lu ces références dans les archives du Docteur Magnus.

FRÈRE ADAMUS

Dans la religion chrétienne, elle fut également la toute première femme d’Adam.

ASHLEY

Attendez, je sais que je ne suis pas très callée en religion, mais j’ai quand même appris que la première femme d’Adam c’était Eve.

FRÈRE ADAMUS

En effet c’est ce qu’il est dit dans la bible mais n’oubliez pas que ce texte a été écrit par la main de l’homme. Lilith fut la première femme indépendante de l’histoire de l’Humanité. À cause de sa grande influence, les hommes ont eu peur que le désir d’émancipation ne gagne l’ensemble des femmes et que cette révolte ne les conduise à rejeter la prédominance de l’homme en tant qu’être supérieur. C’est pourquoi toutes les références à Lilith ont été mises à l’index.

WILL

Qu’a-t-elle fait de si répréhensible pour que les hommes la craignent autant ?

FRÈRE ADAMUS

Elle est soupçonnée d’avoir été infidèle à Adam, son époux. Son comportement dépravé et volage la présentait comme une femme adultérine ce qui était considéré à l’époque comme un sacrilège. En effet, la fidélité a toujours été et est encore le plus essentiel des vœux du sacrement du mariage. Lilith fut également accusée de se livrer sans équivoque à la luxure.

WILL

C’est un des sept péchés capitaux. Je comprends mieux l’aversion qu’elle a suscitée.

FRÈRE ADAMUS

Précisément. Il faut ajouter qu’elle est à l’origine des toutes premières contraceptions. Et l’homme n’admettait pas qu’une femme puisse exercer le moindre pouvoir sur la vie.

ASHLEY

Ben voyons !

FRÈRE ADAMUS

Lilith n’était pas une femme soumise. Son comportement était très libertin et sa sexualité exacerbée était axée sur le désir de domination. Durant l’acte sexuel, Lilith refusait d’observer les attitudes pouvant la placer dans une position d’infériorité par rapport à son partenaire.

ASHLEY

Je ne peux personnellement pas lui en vouloir de détester la position du missionnaire. Finalement, c’est une profonde féministe.

FRÈRE ADAMUS

Par certains aspects oui. Elle voulait être traitée comme l’égal de l’homme mais Adam ne le voyait pas de cet œil. Lassée de subir ses reproches et ses exigences, Lilith se serait violemment révoltée contre lui et se serait réfugiée auprès de Lucifer, le seigneur des enfers.

ASHLEY

Alors cette femme passe pour un démon mais en réalité, c’était une pionnière dans la lutte pour l’égalité des sexes.

FRÈRE ADAMUS

Oh elle ne fut pas la seule. La Fée Morgane fut également un excellent exemple. À l’aube de la légende qui porte son nom, elle était un être bon et charitable. Les hommes transformèrent son mythe et la firent passer pour une sorcière particulièrement cruelle simplement par peur de son indépendance. Néanmoins pour en revenir à Lilith, je peux vous assurer qu’il ne s’agit plus d’un mythe. Les desseins de cette créature maléfique ne doivent pas être pris à la légère. C’est un redoutable ennemi de la foi et de la vie.

ASHLEY

Bon d’accord, Lilith est un démon. Mais quel est le rapport avec ma mère ?

FRÈRE ADAMUS

Son choix s’est porté sur elle pour des raisons évidentes. Votre mère est une érudite respectée, déterminée et indépendante. Son immense force de caractère et sa remarquable ouverture d’esprit en font un hôte tout à fait idéal. La seule chose que je ne peux expliquer c’est la rapidité avec laquelle Lilith a pris possession du corps de votre mère. A-t-elle récemment subit une épreuve ?

WILL

Elle vient de perdre sa sœur. Elles étaient…

ASHLEY

… très proches.

FRÈRE ADAMUS

Alors ceci explique bien des choses. Votre mère est encore psychologiquement vulnérable. Lilith n’a donc eu aucun mal à prendre le contrôle de son esprit.


3. Intérieur, nuit, maison

HELEN entre sans frapper dans une demeure. Celle-ci est peu meublée, mais un feu brûle dans la cheminée. HELEN s’avance vers un fauteuil.

JOHN (hors champ)

Tu t’es souvenue de cet endroit. J’en suis flatté.

HELEN

Comment aurais-je pu oublier tout ce qui s’est passé dans cette chambre ? Le message qui m’a été délivré était limpide. Nous avons visiblement chacun quelque chose que l’autre désire.

HELEN contourne le fauteuil et se place face à lui. John est assis et la regarde intensément.

JOHN

Tant d’années écoulées mais malgré cela, ta merveilleuse beauté n’a pas fané. Tu es... resplendissante Helen.

HELEN

Ma beauté n’est pas la seule chose qui t’inspire n’est-ce pas John ?

JOHN

Comment se porte ton majordome ?

HELEN

Sa blessure est guérie mais je doute que sa santé ait autant d’importance à tes yeux.

JOHN

Et comment va notre fille ? La nouvelle de ta trahison a dû l’anéantir. J’aimerai savoir si vous vous sentez toujours aussi proches l’une de l’autre. As-tu déjà définitivement perdu sa confiance ? Dis-moi Helen, désormais, éprouves-tu de la crainte envers ton propre enfant ?

HELEN plonge son regard dans celui de JOHN sans répondre. Elle semble confuse. HELEN se penche au-dessus de John et pose ses mains sur les accoudoirs.

HELEN

Tu devrais plutôt te méfier de moi. Qui te dit que je ne suis pas venu ici pour te tuer ?

JOHN (souriant)

Tu as été incapable de le faire lorsque tu en avais la possibilité. En quoi cet instant serait différent des autres ?

HELEN (voix sensuelle)

Peut-être ai-je changé. (pause) Peut-être suis-je venue pour m’amuser un peu avec toi avant de te porter le coup de grâce.

John se lève brutalement, faisant relever HELEN. Il la force à se retourner et la maintient dos à lui, la faisant frissonner. HELEN le regarde alors du coin de l’œil, alors que JOHN se penche vers son oreille.

JOHN

Il y a bien longtemps que je ne t’avais pas sentie trembler ainsi contre moi. J’ai toujours su quels étaient tes moindres désirs Helen. Même si tu le nies tu sais que je peux encore les satisfaire.

HELEN tourne la tête, ses lèvres se retrouvant à quelques centimètres de celles de JOHN.

HELEN

Peut-être ai-je appris grâce à ma longévité comment te faire vibrer à ton tour. Je ne suis plus la jeune femme bien obéissante que tu as connue, John.

JOHN

Oh je n’en doute pas. (la lâchant) Peut-être devrais-tu rentrer avant que ma folie ne prenne à nouveau le pas sur ma raison.

HELEN (lui faisant face)

Tu n’oserais jamais me faire du mal. Tu éprouves encore de trop vives émotions à mon égard. Je peux les sentir.

JOHN

Je ne parierais pas là-dessus Helen. Tu n’imagines pas à quel point je peux te haïr d’avoir osé me cacher l’existence de ma propre fille.

HELEN

Comment peux-tu être sûr qu’elle n’était pas un moyen de pouvoir mieux te manipuler ?

JOHN regarde HELEN avec curiosité.


4. Intérieur, nuit, bibliothèque

WILL, ASHLEY et FRÈRE ADAMUS sont toujours assis autour de la table.

FRÈRE ADAMUS

Voici bien des siècles, ma confrérie a été investie d’une mission sacrée. À l’origine, elle fut fondée pour protéger l’urne renfermant l’esprit de Lilith de toute violation afin de maintenir l’équilibre des forces qui régissent le paradis et l’enfer. Cette urne était maintenue scellée par une croix et un poignard suivant un rituel magique et était gardée dans une pièce tenue secrète.

WILL

D’accord. Alors la croix doit être celle qui a été retrouvée sur le patient du Docteur Magnus mais où sont passés les autres éléments dont vous parlez ?

FRÈRE ADAMUS

Il y a trois jours, nous avons été attaqués par des succubes. Notre intendant en chef, Frère Paul, a été kidnappé avec deux autres moines alors qu’ils gardaient la salle de l’urne. Les succubes ont donc pu procéder au rituel permettant de libérer l’esprit de Lilith. Il ne leur restait plus qu’à trouver un hôte pour accueillir l’esprit de leur Reine.

ASHLEY

C’est là que ma mère entre en jeu. Mais ce n’est que temporaire n’est-ce pas ?

FRÈRE ADAMUS

Tant que Lilith ne s’abreuve pas du sang d’un homme avec qui elle vient de s’accoupler, le rituel ne sera pas achevé et son esprit demeurera instable. Il pourra ainsi être extrait sans danger du corps de votre mère.

WILL

Et si nous arrivons trop tard ?

FRÈRE ADAMUS

Le processus de fusion sera alors irréversible.

ASHLEY

Ce qui signifie ?

FRÈRE ADAMUS

Que le Docteur Magnus, en tant qu’individu, n’existera plus. Lilith aura assimilé l’âme et l’esprit de votre mère. Le seul moyen qui subsistera alors pour neutraliser son esprit malfaisant sera de détruire le corps de son hôte pour ainsi la forcer à le quitter pour partir en quête d’un autre.

ASHLEY

Alors nous ferions mieux de ne pas traîner.


5. Intérieur, nuit, maison

HELEN et JOHN se font encore face.

JOHN (rit doucement)

Voudrais-tu me faire croire, que la douce Helen serait devenue une machiavélique intrigante ?

HELEN (se rapprochant)

Tu serais surpris de voir ce que je suis désormais capable de faire.

JOHN

Tu sembles si différente de la femme que j’ai aimée.

HELEN (sensuelle)

Le temps a parfois de fâcheuses conséquences sur les passions qui nous animent. Mais mes sens sont toujours aussi fébriles en ta présence.

JOHN

Helen, j’éprouve tant de sentiments contradictoires à ton propos que je refuse de me laisser berner par cette si délicieuse attitude. Je ne crois pas que je puisse te pardonner tes mensonges.

HELEN (se collant à quelques centimètres de sa bouche)

Dois-je te rappeler combien de femmes tu as égorgées pour satisfaire un désir malsain que je peux combler en cet instant ?

JOHN (murmurant)

À ta place Helen, je ne jouerais pas avec le feu. Tu risquerais de te brûler.

HELEN

Qui te dis que je ne cherche pas justement à allumer un brasier qui nous consumerait sur place. Mais peut-être as-tu peur de ces flammes ardentes qui montent en toi.

HELEN et JOHN se fixent durant un instant puis JOHN embrasse passionnément HELEN, qui répond avidement à son baiser.


6. Intérieur, nuit, bibliothèque

BIGFOOT arrive suivit d’un nouveau moine.

BIGFOOT

Un homme a demandé à vous voir.

Immédiatement FRÈRE ADAMUS vient à sa rencontre.

ASHLEY (chuchotant à WILL)

C’est le remake de « The Name Of The Rose » ?

WILL sourit.

FRÈRE ADAMUS

Chers amis laissez-moi vous présenter Frère Lucius. C’est un membre éminent de la confrérie.

FRÈRE LUCIUS

Je crains que l’heure ne soit pas aux présentations mon frère. Nous avons retrouvé Lilith.

ASHLEY

A-t-elle déjà fait… enfin vous voyez quoi !

FRÈRE LUCIUS

Non elle n’a pas encore eut le temps d’accomplir le rite d’accouplement, mais il faut faire vite.

ASHLEY

Alors qu’attendons-nous ?

FRÈRE LUCIUS

Je serais votre guide. Nos frères sont déjà présents sur place.

FRÈRE ADAMUS

Quand est-il de l’urne ?

FRÈRE LUCIUS

Nous avons réussit à l’arracher des mains des succubes. Mais il nous manque la croix.

FRÈRE ADAMUS

N’aie aucune crainte. Elle se trouve en notre possession.

FRÈRE LUCIUS

Parfait. Alors ne perdons plus de temps.

Le groupe sort de la bibliothèque.


7. Intérieur, nuit, chambre de la maison

JOHN et HELEN entrent violement dans une chambre. HELEN commence à déshabiller JOHN qui se laisse faire.


8. Extérieur, nuit, maison

Le groupe de succube se réunit devant la maison. SELENA s’avance vers le centre du cercle qu’elles ont formé.


9. Intérieur, nuit, chambre de la maison

HELEN n’a plus sont haut. Elle pousse JOHN sur le lit et monte à califourchon sur lui et enlève son soutien-gorge avant de se pencher et de se remettre à l’embrasser.


10. Extérieur, nuit, maison

Les succubes lèvent les mains, paumes vers le centre du cercle et commencent à psalmodier.


11. Intérieur, nuit, chambre de la maison

HELEN et JOHN sont sous les draps en train de faire l’amour. HELEN est au dessus de JOHN.


12. Extérieur, nuit, maison

Les moines arrivent et se mettent à attaquer le groupe de succubes qui pare immédiatement leur attaque.


13. Intérieur, nuit, chambre de la maison

Les corps d’HELEN et de JOHN sont secoués de soubresauts de plaisir, puis HELEN se laisse tomber sur JOHN, haletante. JOHN ferme les yeux. Ils restent ainsi quelques secondes sans dire le moindre mot, totalement épuisés.


14. Extérieur, nuit, maison

Les moines et les succubes se battent. Les moines sont en désavantage. ASHLEY, WILL et FRÈRE ADAMUS arrivent à se frayer un chemin jusqu’à l’entrée de la maison.


15. Intérieur, nuit, maison

ASHLEY, WILL et FRÈRE ADAMUS se retrouve près de la cheminée.

ASHLEY

Alors Sherlock Holmes, où est ma mère.

Un gémissement se fait entendre.

WILL

Je parierais sur l’étage.

ASHLEY

Élémentaire mon cher Watson.

Le groupe se dirige vers l’escalier.


16. Intérieur, nuit, chambre de la maison

HELEN s’est rhabillée et est penchée au dessus de JOHN qui s’est endormi. Elle tient un poignard au dessus du son cœur. Elle le soulève légèrement et au moment où elle va frapper, elle est arrêtée par la porte qui s’ouvre. ASHLEY, WILL et le FRÈRE ADAMUS apparaisse alors.

ASHLEY

Maman !

HELEN ne l’écoute pas et recommence son geste mais ASHLEY se jette sur elle et la désarme. Les deux femmes se battent. ASHLEY est surprise que sa mère combatte aussi bien, mais ne retient pas ses coups pour autant. LE FRÈRE ADAMUS se saisi alors du poignard, ferme les yeux et récite une prière en latin. Les moines envahissent la pièce et amènent l’urne ouverte au centre de la pièce. JOHN, réveillé par le bruit, se rend compte de ce qui est en train de se passer et disparaît dans un flash bleu-vert. HELEN vacille soudain et se retient au lit. ASHLEY retient son coup et observe sa mère.

Le FRÈRE ADAMUS ouvre les yeux. Un spectre sort du corps d’HELEN et vient se placer au cœur de l’urne en poussant un hurlement. FRÈRE LUCIUS se précipite pour refermer le couvercle de l’urne. WILL lui amène la croix qu’il prend et place sur le couvercle au moment où FRÈRE ADAMUS y place également le poignard. Les deux éléments se mettent à briller au moment où les moines récitent une dernière prière. FRÈRE ADAMUS se tourne alors vers ASHLEY.

FRÈRE ADAMUS

Lilith n’est plus dans le corps de votre mère.

ASHLEY se précipite vers sa mère qui vient de s’asseoir sur le lit. Elle regarde l’endroit où dormait JOHN avec un air choqué et perdu.

WILL

Et pour les succubes ?

FRÈRE LUCIUS

Elles ont toutes été neutralisées par nos frères. Il n’y a plus rien à craindre tant que l’urne restera scellée.

FRÈRE ADAMUS

Et nous y veillerons.

HELEN commence à reprendre ses esprits.

ASHLEY

Maman ?

ASHLEY regarde sa mère avec inquiétude.


17. Intérieur, nuit, salle de sport

ASHLEY est en train de s’entraîner. Elle fait quelques mouvements. De l’encadrement de la porte, WILL la regarde faire. ASHLEY s’arrête et se retourne.

WILL

Tu ne t’arrêtes donc jamais ?

ASHLEY

Si tu as un autre moyen à me proposer pour me défouler, surtout n’hésite pas.

WILL

C’était une situation très inhabituelle. Tu as peut-être besoin d’en parler.

ASHLEY

Il n’y a rien à dire sur ce sujet. Ma mère a failli tuer mon père et finalement je regrette de ne pas l’avoir laissé faire.

WILL

Je sais que tu ne penses pas ce que tu dis. Je sais aussi que tu as des milliers de questions qui se bousculent dans ta tête et je peux t’assurer que tu ne résoudras rien en tapant sur un sac de sable.

ASHLEY

Et selon toi, qu’est ce que je devrais faire ?

WILL

Chercher les réponses là où elles se trouvent.

ASHLEY et WILL s’affrontent du regard. ASHLEY réfléchit. WILL s’apprête à sortir.

ASHLEY

Hey ! Où crois-tu aller comme ça ?

WILL se retourne vers ASHLEY qu’il regarde avec surprise.

WILL

Eh bien, je dois terminer un travail pour…

ASHLEY

Je te rappelle que tu m’as fait une promesse. Il est temps de la tenir.

WILL

Maintenant ?

ASHLEY (avec un sourire espiègle)

Non l’année prochaine en décembre. Ne te fais pas prier et viens donc m’affronter.

WILL (après quelques secondes)

Très bien mais je t’en prie, vas-y plus doucement.

ASHLEY

Promis. Je te laisserais même gagner la première fois.

WILL sourit. Il enlève ses chaussures et s’avance vers ASHLEY qui se met en position d’attaque. WILL s’approche d’elle, tente de l’attraper, mais se retrouve au sol.

WILL

Je croyais que tu devais me laisser gagner !

ASHLEY

Qui a dit ça ?

ASHLEY et WILL se sourient.


18. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

HELEN est assise à son bureau. Elle est pensive et regarde une photo la représentant avec JOHN alors qu’ils étaient encore fiancés. Trois coups sont frappés à la porte.

HELEN

Entrez.

La porte s’ouvre sur ASHLEY qui s’avance jusqu’à sa mère.

ASHLEY

Comment vas-tu ?

HELEN

Je me sens beaucoup mieux. (après quelques secondes) Qu’en est-il pour toi ?

ASHLEY

Je suis un peu courbatue mais j’avoue que pour rien au monde je n’aurais loupé la petite fête.

HELEN sourit légèrement, ASHLEY aussi mais elle regarde sa mère avec une certaine appréhension.

HELEN

Je ne te faisais pas allusion à ton état physique Ashley.

ASHLEY

Je vais bien. Je t’assure.

HELEN

Ce que tu as vu dans cette maison ce n’était pas…

ASHLEY

… toi. Je sais. Tu n’as rien à expliquer.

HELEN et ASHLEY s’observent avec embarras durant plusieurs secondes.

ASHLEY

Maman, je croyais qu’il était…

HELEN

… mort. Oui, moi aussi je l’ai cru. Par deux fois.

ASHLEY

Je l’ai vu à l’hôpital… j’étais persuadée que c’était mon imagination mais… que va-t-il se passer maintenant ?

HELEN

Je n’en sais rien. Mais tu n’as rien à craindre, crois-moi. Quels que soient ses desseins, je ne le laisserai pas faire.

ASHLEY

Et comment comptes-tu t’y prendre avec le pouvoir qu’il a ?

HELEN ne répond pas, elle regarde la photo avec émoi.

ASHLEY (après quelques secondes)

Maman, je sais que tu ne veux pas en parler, mais j’ai besoin d’en savoir plus sur lui.

HELEN relève la tête vers ASHLEY.

HELEN

Je ne pense pas que de connaître les atrocités qu’il a commises t’aideront à te sentir mieux.

ASHLEY

Pour pouvoir combattre mon ennemi, je dois apprendre à le connaître. Je veux savoir qui était mon père, l’homme que tu as aimé et comment il a pu devenir ce monstre sanguinaire qui te fait si peur.

HELEN baisse les yeux sur la photo qu’elle tient, avant de relever le regard vers sa fille.


19. Extérieur, nuit, Whitechapel

Une femme marche seule. Quelqu’un portant un vieux costume la suit et marche en s’aidant d’une canne. La femme sent sa présence et accélère son pas. L’homme l’imite. La femme court et l’homme apparaît soudainement à ses côtés. Il plaque une main sur la bouche de la femme, se penche à son oreille, mais son haut-de-forme camouffle son visage, seules ses lèvres sont visibles.

HOMME

Cela faisait si longtemps.

La femme tremble entre ses bras. L’homme se met à sourire et soudain il égorge la femme avant de lâcher son corps qui tombe lourdement sur le pavé. L’homme disparaît dans un flash bleu-vert.



FIN

Aucun commentaire: