Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

vendredi 17 avril 2009

Episode 9, Webisode 1

Webisode 1



1. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

HELEN est derrière son bureau, en train de téléphoner.

HELEN

Je sais que tu n’es pas un rat de laboratoire, néanmoins, je dois absolument savoir si le nouveau traitement que je t’ai donné est efficace alors je… Lindsay… voyons, je t’assure que… Lindsay… LINDSAY ! (pause) Voudrais-tu te taire et m’écouter un instant s’il te plait ! Ton ancien traitement est devenu totalement inefficace et tu ne peux pas vivre sans médication alors fais-moi plaisir, prends ces satanées pilules sans discuter ! … Je suis désolée. C’est juste que tu vas finir par me rendre folle. Tu peux parfois te montrer aussi entêtée qu’Ashley… Elle va bien même si elle m’inquiète un peu… Entre nous ? Eh bien nos rapports sont encore tendus mais nous arrivons à nous parler… Oui, j’apprécie cette relative accalmie entre nous, nous en avions vraiment besoin. (Des bruits suspects se font entendre) Et comment va Liz ? (pas de réponse) Lindsay ? (Pas de réponse) Lindsay ?


2. Intérieur, nuit, appartement de Lindsay, salon

Le téléphone pend dans le vide. Au loin, le corps inconscient de LIZ est étendu sur le sol.

HELEN (hors champ)

Lindsay ?... Réponds-moi s’il te plait ! Lindsay ??


Générique

3. Intérieur, nuit, salle de sport

ASHLEY est en train de faire du tai-chi. HELEN arrive.

HELEN

J’aimerais que tu te rendes immédiatement chez Lindsay.

ASHLEY, en sueur, interrompt son exercice pour fusiller sa mère du regard.

ASHLEY

Je suis un peu occupée comme tu peux le voir.

HELEN

Ton entraînement peut attendre. Je crains que quelque chose de grave ne lui soit arrivé.

ASHLEY se rapproche du banc en montrant quelques signes d’irritation. Elle s’essuie le visage avec sa serviette et boit un peu d’eau.

ASHLEY (sèchement)

Tu n’as qu’à lui passer un coup de fil.

HELEN

C’est précisément parce que nous étions justement au téléphone que je pressens qu’il a dû lui arriver quelque chose. Durant notre conversation, j’ai entendu plusieurs bruits suspects… puis soudain, le silence.

ASHLEY

Maman… Il fait orage depuis deux jours. Tu vis dans quelle dimension ? (pause) La communication a tout simplement dû être coupée.

HELEN

Je suis certaine qu’il ne s’agit pas de cela.

ASHLEY

Alors elle a sûrement dû en avoir marre de tes discours métaphoriques.

HELEN (irritée)

Ashley, s’il te plait ! (pause) Nous perdons un temps précieux.

ASHLEY (étonnée)

Woa, inutile de s’exciter. (pause) Si ça peut te rassurer je…

HELEN (l’interrompant)

Je suis très sérieuse, j’ai vraiment un mauvais pressentiment.

ASHLEY (levant les mains)

J’y vais, inutile de jouer les matons !

HELEN

Merci.

ASHLEY sort précipitamment de la pièce, sa serviette sur l’épaule, sous le regard inquiet d’HELEN.


4. Intérieur, nuit, voiture

Une voiture roule. À l’intérieur, LINDSAY est allongée sur la banquette arrière, inconsciente.


5. Intérieur, nuit, appartement de Lindsay, salon

Des bruits de pas se fond entendre. LIZ est inconsciente près du canapé. ASHLEY entre dans la pièce et son regard tombe sur son amie. Elle se précipite vers elle.

ASHLEY

Merde ! Liz ! (pause) Allez, réveille-toi !

ASHLEY lui tapote les joues. LIZ revient doucement à elle.

LIZ (groggy)

Ashley ? (pause) Mais qu’est-ce… (pause) Qu’est-ce qui s’est passé ?

ASHLEY

J’allais te poser la même question. (pause) Rien de cassé ?

LIZ

Non je ne crois pas.

Liz se redresse doucement soutenue par ASHLEY qui observe l’arrière de son crâne.

ASHLEY

C’est une vilaine blessure. Tu te souviens de quelque chose ?

LIZ (se tenant le crâne)

Attends une seconde. (pause) J’étais venue voir ma mère pour lui parler d’un truc urgent. J’ai utilisé mes clés pour entrer et je l’ai appelé mais elle n’a pas répondu. Lorsque je suis entrée dans le salon, j’ai reçu un coup sur la tête. J’ai dû tout de suite perdre connaissance.

ASHLEY

Ouais un coup plutôt violent on dirait. Je suppose que tu n’as pas eu le temps de voir ton agresseur.

LIZ

Heu… Non. (après quelques instants) Où est ma mère ?

ASHLEY

J’espérais que tu allais me le dire. En fait, c’est justement pour ça que je suis ici.

LIZ lève un sourcil inquisiteur tandis qu’ASHLEY sort son téléphone portable.

ASHLEY (à LIZ)

Lindsay et ma mère étaient au téléphone au moment où elle a sans doute été attaquée.

LIZ

Je ne comprends pas. Qui a bien pu faire ça et pour quelle raison ?

ASHLEY

Oh, ça, je peux t’en donner une bonne centaine. N’oublie pas avec qui vous bossez Liz. Être en bons termes avec les Magnus se révèle toujours être une source d’ennuis.

LIZ

Il faut la retrouver.

LIZ tente de se lever mais ASHLEY l’oblige à rester immobile tout en calant le téléphone portable à son oreille avec son épaule.

ASHLEY

Wow, du calme Liz. (au téléphone) C’est moi. J’ai besoin de la voiture… Liz est blessée et Lindsay a disparu.


6. Extérieur, nuit, porche d’un château

Un homme ouvre la portière et sort le corps inconscient de LINDSAY. Il monte quelques marches menant à l’entrée ou une femme assez âgée attend.

HOMME (ironique)

Où dois-je mettre le colis ?

FEMME

Fais preuve d’un peu plus de respect envers elle ! Ce n’est pas une marchandise que tu transportes.

HOMME

Désolé.

FEMME

Installe-la dans la chambre du premier. Elle a été spécialement préparée pour elle.

HOMME

Très bien.

L’homme rentre dans le château. La femme regarde droit devant elle, scrutant l’horizon, anxieuse. Un craquement la fait sursauter, effrayée, la femme ferme la porte avec hâte.


7. Intérieur, nuit, appartement de Lindsay, salon

LIZ est assise à la table, une poche de glace sur sa nuque. ASHLEY arrive, une boîte en bois dans sa main.

ASHLEY

Il n’y a aucune trace d’effraction nulle part. (pause) Comment va ta tête ?

LIZ

Disons que j’ai été en meilleure forme.

ASHLEY montre la boîte à LIZ. Un symbole circulaire orne le couvercle de la boîte.

ASHLEY

J’ai trouvé ça par terre près de la bibliothèque.

LIZ

Ma mère n’a jamais voulu que j’y touche mais je sais qu’elle tient énormément à cette boîte. La dernière fois que j’ai essayé de forcer la serrure, j’ai eu droit à des représailles d’anthologie. Et je ne te parle même pas des privations qui s’en sont suivies.

ASHLEY (souriant)

Ce n’est pas nécessaire.

ASHLEY secoue la boîte, quelque chose de léger cogne contre les parois.

ASHLEY

Il y a un truc dedans. Plutôt léger, genre papier ou carton. Tu as une idée de ce que ça peut être ?

LIZ

Non aucune. Mais je suppose que cette boîte, ou son contenu, doit avoir une grande valeur sentimentale pour ma mère. Tu vois, dans le genre « héritage familial ».

ASHLEY

Plutôt curieux que Lin ne t’en ai jamais parlé non ?

LIZ (sarcastique)

Je ne sais pas… Est-ce que ta mère aime débattre de son passé avec toi ?

ASHLEY (souriant)

Touché ! Donc si je comprends bien, cette boîte doit lui rappeler des mauvais souvenirs ou un truc du genre. C’est plutôt mince comme indice, mais c’est un début.

LIZ (souriant)

Dis donc, tu donnes dans la psychanalyse toi maintenant ? Est-ce que le séduisant Docteur Zimmerman exercerait une curieuse influence sur toi ?

ASHLEY (soupirant)

Pitié Liz, ce n’est vraiment pas le moment.

ASHLEY se met à examiner le dessus de la boîte. LIZ l’observe avec attention.

ASHLEY

J’ai déjà vu ce symbole quelque part. (pause) Dans un bouquin je crois. (pause) Mais je n’arrive pas à me souvenir.

LIZ (secouant la tête)

Et en plus elle s’est mise à la lecture. Alléluia ! (pause) Il a d’autres choses incroyables sur toi que je dois savoir ?

ASHLEY (souriant)

La ferme Liz. (pause) Quoi qu’il en soit, même si cette boîte n’a rien à voir avec la disparition de ta mère, je la prends. Je n’ai pas peur des représailles, c’est mon côté masochiste.

Quelqu’un frappe à la porte. ASHLEY et LIZ tournent la tête pour voir arriver BIGFOOT.

ASHLEY

On dirait que la voiture de madame est avancée.

LIZ

Tu sais que tu viens de me priver d’une fantastique balade nocturne à moto.

ASHLEY aide LIZ à se mettre debout. BIGFOOT vient soutenir LIZ.

ASHLEY

En fait c’est surtout d’un chauffeur hors pair dont je ne voulais pas te priver. Tu vas vraiment adorer sa conduite virile.

ASHLEY adresse un sourire espiègle à LIZ qui regarde BIGFOOT avec inquiétude. BIGFOOT émet un léger grognement en secouant la tête de dépit.


8. Intérieur, nuit, château, chambre

La femme regarde LINDSAY. Celle-ci est allongée, toujours inconsciente, dans un lit. Un homme entre. Il est aussi âgé que la femme.

HOMME

Peut-être devrions-nous l’attacher.

FEMME

La voir ainsi m’est déjà insupportable alors, non, tu ne l’enchaîneras pas.

HOMME

Et si elle tente de fuir ?

FEMME (affligée)

Dois-je te rappeler de qui nous sommes en train de parler ?

HOMME

Cela ne change rien. J’agis pour le bien du clan. Nous avons beaucoup trop à perdre si elle nous échappe.

FEMME (les larmes aux yeux)

Crois-tu que je l’ignore ?

L’homme s’approche de la porte et se retourne vers la femme qu’il considère avec sévérité.

HOMME (froidement)

Si nous échouons, tu en porteras l’entière responsabilité.

FEMME

Comme cela a toujours été le cas avec toutes les femmes de notre clan. Je veux bien porter ce fardeau à condition que nous agissions à ma manière. Il ne lui sera fait aucun mal.

HOMME

Je te prédis pourtant qu’il faudra faire usage de la force pour la contraindre à s’exécuter. Je n’aurai aucune hésitation le moment venu. J’ose espérer que ce sera la même chose pour toi.

L’homme sort. La femme reste interloquée et semble désemparée. Elle sort un médaillon de sous son chemisier et se met à le triturer. Le médaillon a la même forme que le symbole présent sur la boîte de LINDSAY.


9. Intérieur, nuit, infirmerie

LIZ est couché sur un des lits, HELEN est debout à ses côtés et examine l’arrière de son crâne. ASHLEY se tient en retrait.

HELEN

Ta capacité de régénération est toujours aussi remarquable, la plaie est superficielle. Néanmoins, Ashley a eut raison de prendre quelques précautions.

LIZ

À force de me couver je ne pourrais bientôt plus rien faire sans toi, Helen.

HELEN lui sourit avec tendresse mais LIZ reste les yeux dans le vague. HELEN lui applique une main bienveillante sur l’épaule pour l’inviter à la regarder dans les yeux.

HELEN

Nous la retrouverons ne t’inquiète pas.

LIZ répond à son sourire sans toutefois paraître vraiment rassurée. WILL entre.

WILL

Je vous cherchais à l’étage. (pause) Qu’est-il arrivé à Liz ?

ASHLEY (ironique)

Tu as raté le dernier train ?

WILL

Désolé, j’étais en consultation à l’hôpital, Cavanaugh avait besoin d’un service.

HELEN

Liz se trouvait dans l’appartement de mon amie Lindsay lorsque cette dernière a été attaquée. Elle s’est trouvée sur le chemin des ravisseurs et…

WILL (interloqué)

Des ravisseurs ?

HELEN

Oui, voyez-vous, il est arrivé quelque chose de fort regrettable…

ASHLEY (l’interrompant)

Ce que ma mère essaie très directement de te dire c’est que Lindsay a été kidnappée.

WILL

Kidnappée ?

ASHLEY

Ce que j’aime chez toi Will, c’est ta vitesse de compréhension.

WILL observe ASHLEY en lui faisant un sourire forcé. ASHLEY le lui rend avec espièglerie. HELEN secoue la tête de dépit ce qui amuse LIZ.

WILL

Vous avez une idée de qui a bien pu faire ça ?

HELEN

Nous n’avons aucune piste pour le moment.

LIZ

En réalité, nous avons peut-être quelque chose. Montre-leur Ash.

HELEN et WILL observent ASHLEY avec curiosité. ASHLEY sort la boîte enveloppée dans un linge de son sac à dos. Elle la tend à HELEN.

ASHLEY

C’était par terre chez Lindsay. Mais nous ne savons pas ce qu’elle contient. Et puis ça n’a peut-être aucun rapport avec son kidnapping.

HELEN prend la boîte que lui tend ASHLEY et observe l’objet sous tous les angles.

HELEN

Oui, j’ai déjà vu cette boîte. Elle appartient à la famille de Lindsay depuis plusieurs générations. Toutefois, Lindsay ne m’a jamais rien dit à propos de son contenu. (pause) La serrure ne me semble pas difficile à crocheter néanmoins, avant de procéder à son ouverture, l’objet sera passé aux rayons X afin de garantir notre sécurité.

HELEN quitte la pièce suivie par tout le monde.


10. Intérieur, nuit, laboratoire d’Helen

HELEN effectue sa manipulation aux rayons X et observe les résultats sur l’écran. La boîte semble contenir une feuille de papier roulée sur elle-même.

ASHLEY

On dirait un parchemin.

HELEN

Oui, c’est aussi ce que je pense. (pause) Il n’y a aucun danger. Nous pouvons l’ouvrir.

ASHLEY crochète la serrure et ouvre délicatement la boîte. HELEN prend le document avec une pince et le pose sur la table avec précaution. Elle déroule minutieusement le parchemin puis ASHLEY applique sur le document une large pièce de verre pour le maintenir à plat. ASHLEY, WILL et LIZ se penchent sur le texte.

WILL

Ce parchemin a l’air plutôt ancien.

HELEN

C’est exact. Cependant, il va nous falloir de l’aide. Je vais être incapable de le déchiffrer.

WILL

Je croyais que vous…

HELEN (souriant)

Que je maîtrisais toutes les formes de sciences ? Navrée de vous décevoir Docteur Zimmerman, mais je ne suis pas linguiste. Toutefois je suis sûre d’une chose, la langue dans laquelle il est rédigé ressemble à de…

LIZ (l’interrompant)

… l’Irlandais.

HELEN, ASHLEY et WILL observent LIZ avec étonnement.

LIZ

Ma mère a souvent insisté pour que je prenne quelques cours. Après tout, il s’agit de sa langue maternelle.

HELEN

C’est tout à fait exact. Ce texte présente de fortes analogies avec l’Irlandais toutefois, à en juger par l’aspect de cette calligraphie, je pense qu’il s’agit d’une forme vraiment très ancienne d’écriture celtique ou gaélique. À première vue, l’encre qui a servi pour rédiger ce texte semble être du sang.

ASHLEY

Là, ça commence à devenir un peu plus intéressant.

WILL

Vous en êtes sûre ?

HELEN

Le sang est le seul langage que je peux reconnaître au premier coup d’œil Docteur Zimmerman. Mais je peux me tromper. Quoi qu’il en soit, nous devons effectuer des recherches sur le symbole de la boîte. Pouvez-vous vous en occuper ?

WILL (prenant la boîte)

Aucun problème.

ASHLEY

Attendez une seconde… Ça y est ! Je me souviens où j’ai déjà vu ce symbole : dans un bouquin de mythologie celtique. Ça a fait tilt quand tu as parlé d’écriture celtique. (pause) Je crois qu’il est lié à la légende de Ria quelque chose.

HELEN

Rhiannon ?

ASHLEY (souriant)

Rhiannon. C’est ça. Tu vois que je me souviens encore de certains des cours de Barney.

HELEN semble agréablement surprise et gratifie sa fille d’un large sourire. Elle s’adresse ensuite à WILL.

HELEN

Très bien vous savez déjà où orienter vos recherches. Pendant ce temps, je vais procéder à quelques analyses sur l’encre du parchemin.

WILL s’apprête à quitter la pièce quand LIZ s’approche de lui.

LIZ

Je viens avec toi. J’ai besoin de m’occuper l’esprit et mes connaissances sur la culture celtique pourraient t’être utiles.

ASHLEY

Et moi je vais poser quelques questions en ville, on ne sait jamais.

HELEN

Excellente idée.

HELEN observe ASHLEY, WILL et LIZ quitter la pièce.


11. Intérieur, nuit, chambre château

Une jeune fille est en train de plier quelques vêtements qu’elle pose ensuite sur une chaise. LINDSAY, allongée sur le lit, se réveille doucement. Elle observe la pièce où elle se trouve mais ne semble pas surprise. La jeune fille s’aperçoit de sa reprise de conscience et s’avance vers elle.

JEUNE FILLE

Comment te sens-tu Liadan ?

LINDSAY

Ne m’appelle pas comme ça Katelynn !

KATELYNN

C’est pourtant ton prénom.

LINDSAY

Non je m’appelle Lindsay. Liadan fait partie de mon passé. Elle est morte depuis longtemps et tu le sais.

KATELYNN

Malgré ce que tu dis, tu seras toujours Liadan pour moi et pour notre clan.

LINDSAY observe KATELYNN avec tristesse, puis lui saisit une main avec douceur. KATELYNN lui sourit avec tendresse.

KATELYNN

Si tu savais comme tu m’as manqué.

LINDSAY

Je n’ai jamais cessé de penser à toi. Mais tu sais que je n’avais pas le choix. (pause) Où est Connor ?

KATELYNN

Il prépare la cérémonie. Il viendra te voir plus tard lorsque tu te seras lavée, changée, et nourrit.

LINDSAY

Je veux le voir maintenant.

KATELYNN

C’est impossible Liadan. Tu le sais très bien.

LINDSAY

Kat, je t’en prie, laisse-moi lui parler.

KATELYNN

Tu connais nos us et coutumes. Tu sais bien que c’est trop tôt.

LINDSAY

Comment peux-tu accepter ça ? Comment peux-tu laisser Connor nous faire ça sans te révolter ?

KATELYNN

C’est ainsi Liadan. C’est notre destin. Nous ne pouvons rien faire pour le changer. Lorsqu’à ton tour tu l’auras accepté, tu seras en paix. Rhiannon t’y aidera.

LINDSAY porte une main à son front en fermant douloureusement les yeux. KATELYNN pose un regard inquiet sur elle.

KATELYNN

Quelque chose ne va pas Liadan ?

LINDSAY (secouant la tête)

Ce n’est rien… quelques maux de tête. J’ai juste besoin de mes médicaments, pourrais-tu…

KATELYNN (l’interrompant)

Je suis désolée, Finnian les a jetés à ton arrivé.

LINDSAY

Quoi ?

KATELYNN

Tu sais bien qu’aucune médicine n’est autorisée ici.

LINDSAY

Mais j’ai vraiment besoin de ces pilules Kat ! Ramène-les-moi et vas me chercher Connor immédiatement ! S’il te plait fais-le pour moi. C’est tout ce que je te demande.

KATELYNN

Je ne peux pas je suis désolée.

LINDSAY retombe lourdement sur son oreiller, une main posée sur son front.


12. Intérieur, nuit, bibliothèque

LIZ balance un nouveau livre sur la table en soupirant, alors que WILL note quelques informations sur une feuille. HELEN arrive.

HELEN

Je te suggère de passer ta colère sur un adversaire qui pourra répondre à tes coups Liz.

LIZ (se passant une main sur le visage)

J’ai l’impression de tourner en rond et de ne servir à rien. Ca me rend folle !

HELEN (souriant)

Je comprends ton inquiétude et ta frustration mais toute cette énergie peut être mise à profit d’une toute autre manière. Lindsay a besoin de nous, ce n’est pas le moment de douter.

LIZ (tristement)

Tu as raison Helen. Je suis désolée.

HELEN

Il est vraiment important que nous restions tous très concentrés.

WILL (se raclant la gorge)

Vous avez trouvé quelque chose ?

HELEN

Le parchemin a bien été écrit avec du sang humain. Après plusieurs analyses, j’ai découvert que ce sang présente certaines similitudes avec celui de Lindsay.

LIZ

Ce qui veut dire ?

HELEN

Que ce texte a certainement dû être rédigé de la main d’une ancêtre de ta mère.

WILL

D’accord mais pourquoi avec du sang ?

HELEN

Question très pertinente mais je n’ai malheureusement pas encore la réponse. Je dois justement me rendre chez Wexford pour obtenir une traduction exacte du texte. Peut-être pourra-t-il m’en apprendre davantage sur les méthodes utilisées pour sa rédaction.

WILL

Je l’espère. (pause) À propos du symbole de la boîte, j’ai découvert quelque chose qui pourrait vous intéresser.

HELEN

Je vous écoute.

Will prend un livre et se met à lire.

WILL

Il s’agit d’un « Triquetra » appelé également "nœud celte" ou encore "nœud de la trinité". Ce mot se référencie à un symbole circulaire et provient du latin : "try", "ket", et "ra", signifiant littéralement "3 coins". Il y a de multiples interprétations de ce symbole mais celle de la notion de temps passé, présent et futur ainsi que celle de l'évolution d'un cycle de vie avec la naissance, la vie et la mort figurent parmi les plus courantes. Chez les celtes, ce symbole est surtout utilisé pour représenter la Triple Déesse, fille, mère et aïeule, le mystère éternel de la féminité. Le cercle symbolise leur réincarnation et le motif entrelacé restitue la relation naturelle mais reflète également le cycle terrestre de 24 heures.

HELEN

Tout ceci est très intéressant, Docteur Zimmerman, mais en quoi est-ce lié à Lindsay ?

WILL

Eh bien, de nombreux clans irlandais utilisent ce type de symbole en guise d’armoirie ou d’emblème. C’est une sorte de code qui leur donne une place précise dans la communauté.

HELEN

Je ne vois toujours pas où vous voulez en venir.

WILL

Lindsay est d’origine irlandaise et ce symbole se trouve sur une boîte contenant un parchemin écrit de la main d’une de ses aïeules. Je ne sais pas pour vous mais un jour Ashley m’a dit qu’elle ne croyait pas aux coïncidences. Je suis bien obligé d’admettre que depuis que je la côtoie j’ai également un peu perdu cette habitude.

LIZ

Will a raison, ce n’est pas une coïncidence. Si c’est bien le symbole du clan de la famille de ma mère, cela veut peut-être dire que ce sont eux qui l’ont enlevée.

WILL

Attends, pourquoi sa propre famille l’aurait-elle kidnappée ? Ça n’a vraiment aucun sens.

HELEN

N’allons pas trop vite dans nos conclusions, nous ne sommes sûrs de rien pour l’instant. Je vous suggère de continuer vos recherches durant mon absence. Nous devons absolument savoir quel est le lien précis entre Lindsay et ce symbole. Nous avons très peu de temps.

HELEN lance un regard inquiet à WILL et LIZ avant de s’approcher de la porte et de sortir.

1 commentaire:

sarah a dit…

j'adore...encore!

j'adore tas mis "tilt" j'ai toujours l'habitude de dire ca et je le vois rarement écrit dans les bouquins, fics ect...