Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

vendredi 6 février 2009

Episode 7 Webisode 3


Webisode 3


1. Extérieur, nuit, ruelle

ASHLEY arrive à moto et se gare. WILL l’attend devant une porte de service à l’arrière de l’hôpital. La rue est déserte, pleine de détritus et très mal éclairée.

WILL

Tu as toujours le chic pour donner des rendez-vous dans des endroits pittoresques.

ASHLEY (soupirant)

Je hais les hôpitaux, ici je suis dans mon élément. Désolée si ça te pose un problème existentiel. Alors ? De quoi s’agit-il ?

WILL

Tu vas constater par toi-même. Suis-moi. Il faut absolument que tu voies un truc.

ASHLEY observe l’entrée avec une certaine appréhension. WILL la regarde intrigué.

ASHLEY

Attends… Nous sommes vraiment obligés d’entrer dans le bâtiment ?

WILL

Euh… oui, c’est essentiel.

ASHLEY

Faisons vite alors, j’ai déjà l’odeur du formol dans les narines et ça me donne la nausée.

ASHLEY et WILL entrent dans l’hôpital par la porte dérobée.


Générique


2. Intérieur, nuit, manoir

Le groupe de femmes est incliné. HELEN s’est changée et SELENA est en train de lui passer son blouson.

SELENA

Tu sais ce qu’il te reste à faire.

HELEN / LILITH

N’aies aucune crainte Selena. Je n’ai pas attendu si longtemps pour laisser cette chance m’échapper.

SELENA (s’inclinant)

Pardonne-moi, je ne voulais pas me montrer irrespectueuse. L’heure de ton règne est venue et nous sommes réellement impatientes d’honorer notre reine.

HELEN / LILITH

Je le sais. Êtes-vous toutes prêtes ?

SELENA

Plus que jamais.

HELEN / LILITH

Alors il est temps pour nous d’accomplir notre destinée. Désormais, rien ni personne ne pourra se mettre en travers de notre route.

SELENA s’incline alors qu’HELEN s’avance vers la sortie. Les femmes s’écartent sur son passage en s’inclinant.


3. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

Un flash vert-bleu apparaît dans le bureau. JOHN se matérialise. Il se met à chercher quelque chose. Il s’approche de l’endroit où a été poignardée HELEN. Le sol a été visiblement nettoyé. John s’accroupie et reste pensif. ELEANOR arrive, tête baissée sur un dossier. JOHN se relève et ELEANOR lève la tête et sursaute, surprise par sa présence.

JOHN

Je suis navré, je ne voulais pas vous effrayer.

ELEANOR (une main sur le cœur)

Ce n’est rien. Que faites-vous ici ? Je peux vous aider ?

JOHN

Je souhaitai voir une vieille amie. On m’a dit qu’elle travaillait ici.

ELEANOR

Vous cherchez Helen Magnus ?

JOHN

En effet.

ELEANOR

Décidément, Helen a beaucoup de prétendants en ce moment mais vous au moins, vous êtes vivant.

JOHN l’observe avec surprise et un certain amusement.

ELEANOR

Je suis désolée, c’est de l’humour de légiste. Je n’ai pas vu Helen depuis plusieurs heures, je pense qu’elle a dû rentrer chez elle. Vous voulez que je vérifie ?

JOHN

Non ce ne sera pas nécessaire, je vais m’en arranger. Je vous remercie.

ELEANOR

Mais il n’y a pas de quoi. Si vous la voyez, dîtes-lui d’éviter de partir comme une voleuse en laissant son bureau ouvert la prochaine fois.

JOHN

Je ne manquerais pas de lui faire part de votre message. Pourriez-vous à votre tour lui en transmettre un de ma part ?

ELEANOR

Bien sûr

JOHN

Dîtes-lui qu’elle puise dans le souvenir des premiers instants pour que renaisse l’espoir et que la vérité triomphe.

ELEANOR

C’est très… énigmatique. Mais je le lui dirai.

JOHN

Encore merci de votre aide.

ELEANOR lui sourit. JOHN l’observe quelques secondes, avant de reposer son regard sur l’endroit où HELEN a été poignardée, puis sort de la pièce. ELEANOR le suit du regard, intriguée.


4. Intérieur, nuit, couloir de la morgue

ASHLEY et WILL marchent côte à côte. ASHLEY a l’air mal à l’aise.

WILL

Cet hôpital n’a pas l’air d’avoir un très bon effet sur toi.

ASHLEY (ironiquement)

Nous avons tous nos faiblesses. Tu comptes me faire visiter tout le bâtiment ?

WILL (souriant)

Nous sommes presque arrivés. Le bureau de ta mère est au bout du couloir.

Droit devant eux, un homme de grande stature habillé d’un manteau en cuir, s’arrête au bout du couloir. ASHLEY s’immobilise soudainement. L’homme se retourne furtivement vers elle, semble la fixer puis disparaît. ASHLEY a l’air effrayée alors que WILL, qui n’a rien vu, continue d’avancer seul. Au bout de quelques pas, il s’arrête, cherchant ASHLEY du regard. Puis revient sur ses pas.

WILL

Ashley ? Qu’est ce qui se passe ?

ASHLEY

Je… je ne sais pas encore.

WILL

On dirait que tu as vu un fantôme.

ASHLEY

Tu ne crois pas si bien dire… Attends-moi ici, je dois vérifier quelque chose.

WILL

Mais Ash…

ASHLEY se précipite au bout du couloir et disparaît avant que WILL n’ait pu finir sa phrase. Il reste ainsi les bras ballants. Puis il se dirige vers le bureau d’HELEN et y entre.


5. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

WILL s’immobilise à l’endroit où il y avait les traces de sang. Mais il n’y a plus rien, tout à été soigneusement nettoyé. Il se baisse pour examiner le sol.


6. Intérieur, nuit, couloir de la morgue

ASHLEY a sorti son arme et court dans le couloir sur les traces de l’homme qui n’est déjà plus dans son champ de vision. Elle arrive bientôt à une intersection de couloirs mais ne voit personne. Elle regarde dans toutes les directions mais semble désorientée, ne sachant pas laquelle prendre. Elle se met à froncer les sourcils, visiblement inquiète. Finalement elle revient sur ses pas.


7. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

WILL est en train d’inspecter le bureau d’HELEN. Il fouille dans les tiroirs et trouve la croix toujours enfermée dans un sac en plastique. ASHLEY arrive à cet instant.

ASHLEY

Alors ?

WILL sursaute.

WILL

Ashley ! Bon sang ! Ne refais plus jamais ça.

ASHLEY

Désolée.

WILL

Qu’est ce qui s’est passé dans le couloir ?

ASHLEY

J’ai cru voir quelqu’un que je… Bref, où est le fameux truc que tu voulais me montrer ?

WILL s’approche d’ASHLEY et lui désigne le sol.

WILL

Tout à l’heure il y avait des traces suspectes, juste ici. J’aurai pu jurer que c’était du sang.

ASHLEY s’accroupit et examine le sol.

ASHLEY

Eh bien, si c’était le cas, maintenant, il n’y a plus rien.

ASHLEY se relève et se dirige vers le bureau de sa mère.

ASHLEY

Je suppose que tu as vérifié les tiroirs ?

WILL acquiesce et lui montre la croix. ASHLEY secoue la tête et sort son téléphone. Elle compose un numéro, porte le téléphone à son oreille et attend plusieurs secondes. WILL l’observe avec appréhension.

ASHLEY

C’est encore sa messagerie... « C’est moi. Rappelle-moi dès que tu as ce message, c’est urgent. » (à WILL) Bon très bien, j’en ai assez vu pour ce soir, rentrons. Si elle n’est toujours pas revenue, nous aviserons.

WILL

Qu’est ce que tu en penses ?

ASHLEY

Je suis forcée d’admettre que tu as raison. Je sens qu’il s’est effectivement passé quelque chose.

WILL et ASHLEY s’observent. WILL a l’air inquiet et ASHLEY préoccupée.


8. Extérieur, nuit, entrée du monastère

Quelques moines sont encore devant la porte, protégeant l’entrée. Plusieurs femmes les attaquent brusquement, ne leur laissant pas le temps de répliquer. Ils meurent rapidement.


9. Intérieur, nuit, laboratoire d’Helen

HELEN est face aux cellules des anormaux. Ils sont très agités. ASHLEY et WILL arrivent à cet instant.

WILL

Magnus ?

ASHLEY

Mais où étais-tu passée ? Ça fait plus de trois heures qu’on te cherche !

HELEN / LILITH

J’avais une affaire très importante à terminer avant de revenir ici.

ASHLEY

Importante au point de ne pas répondre au téléphone ?

WILL (inquiet)

Vous êtes sûre que tout va bien Magnus ?

HELEN se tourne vers eux. Elle a une attitude assez inhabituelle, sourit de façon étrange à WILL puis regarde ASHLEY avec une certaine agressivité. ASHLEY semble méfiante.

HELEN / LILITH

Vous n’avez pas à vous inquiéter. Cela fait bien longtemps que je ne me suis pas sentie aussi bien.

ASHLEY (ironique)

J’ai quand même un doute sur ce point.

WILL

Maintenant que vous êtes là, je dois absolument vous parler de mes recherches.

HELEN / LILITH

Fort bien. Je serais ravie de m’entretenir en privé avec vous Docteur Zimmerman.

WILL

Nous sommes passés voir si vous étiez à l’hôpital. Votre bureau était ouvert, alors je me suis permis de prendre la croix qui se trouvait dans un de vos tiroirs. J’espère que vous ne m’en voulez pas ?

HELEN / LILITH (surprise)

La croix ?

WILL

Oui, la croix. Vous savez, celle qui a été trouvée sur le cadavre que vous avez autopsié. Je devais absolument vérifier quelque chose avant de vous faire part de mes conclusions.

HELEN / LILITH

Vous avez fait ce qu’il fallait.

ASHLEY

Ok, je vous laisse, j’ai mieux à faire.

ASHLEY commence à partir mais se retourne, visiblement intriguée. HELEN ne lâche pas WILL du regard, elle lui sourit de façon suggestive.

HELEN / LILITH

Dîtes-moi Docteur Zimmerman, pourquoi cette croix vous intrigue-t-elle à ce point ?

WILL

Si c’est bien l’objet référencé dans vos archives, il s’agirait d’un des plus vieux artefacts de la religion judéo-chrétienne. Cette croix est citée dans un écrit très ancien comme étant la seule protection efficace contre les méfaits d’un démon femelle désigné sous le nom de Lilith. Alors je…

HELEN / LILITH (le coupant)

Tout ceci est vraiment très intéressant. J’aimerai en parler avec vous de façon moins formelle si vous le voulez bien. Accepteriez-vous de me tenir compagnie pour dîner ?

WILL (confus)

Euh... Oui. Très bien. Je n’ai rien avalé depuis ce matin. Mais avant toute chose, j’ai besoin d’une douche si vous n’y voyez pas d’inconvénient. Je suis à vous dans 20 minutes

HELEN / LILITH (sensuelle)

Je saurai patienter jusque là, Docteur Zimmerman.


10. Intérieur, nuit, morgue

JOHN apparaît dans la pièce où sont rangés les morts. ELEANOR est dans une pièce à côté.

JOHN s’approche des tiroirs et ne met pas longtemps à trouver celui du patient d’HELEN. Dans l’autre pièce, ELEANOR se lève. JOHN s’accroupit pour ne pas être vu. ELEANOR sort du bureau, partant dans le couloir menant aux ascenseurs. JOHN se relève et se penche au-dessus du cadavre. La porte s’ouvre et trois moines entrent. Lorsqu’ils voient JOHN, ils l’attaquent. JOHN s’en débarrasse facilement, les égorgeant tous. Une fois tous les moines morts, il contemple la pièce puis disparaît.


11. Intérieur, nuit, salle de bain de Will

WILL est sous la douche, se lavant. HELEN entre dans la pièce. WILL ferme l’eau et attrape une serviette qu’il passe autour de ses reins. Il ouvre alors le rideau de douche et découvre HELEN. Il pousse un cri de surprise.

WILL

Bon sang Magnus ! Vous m’avez fait peur !

HELEN ne répond pas, détaillant WILL de la tête au pied sans se cacher.

WILL

Vous êtes là depuis longtemps ?

HELEN / LILITH (souriant)

Suffisamment.

WILL

Euh je… Je vais m’habiller…

HELEN plonge son regard dans celui de WILL et s’avance vers lui avec sensualité.

WILL (avalant difficilement)

… se sera mieux pour discuter.

HELEN / LILITH

Discuter ? Voyons, ce ne sera pas nécessaire, nous avons mieux à faire, William.

HELEN se penche en avant pour l’embrasser, mais WILL recule.

WILL

Euh… qu’est-ce que vous faites ?

HELEN / LILITH (touchant son torse)

Il est inutile de résister, je sais que vous en avez envie, je le lis dans vos yeux. Je suis venue vous donner ce que vous désirez.

WILL (la repoussant doucement)

Ok je ne sais pas ce que vous avez mangé ou bu mais si c’est une sorte de bizutage ou quelque chose comme ça, je dois dire que c’est très réussi. Vous m’avez bien eu.

HELEN / LILITH (repoussant ses bras)

Je peux vous assurer que ce n’est rien de tout cela William.

HELEN tente une nouvelle fois de l’embrasser mais WILL esquive encore. HELEN lui donne alors un coup de point dans la figure et WILL s’effondre au sol, inconscient.


12. Intérieur, nuit, couloir

ASHLEY marche jusqu’à une porte. Elle frappe et l’ouvre. Elle passe la tête dans l’entrebâillement.

ASHLEY

Maman ? Tu es là ?

N’obtenant pas de réponse, elle referme la porte. Elle a l’air très préoccupée, presque suspicieuse. Elle secoue la tête et reprend sa marche dans le couloir.


13. Intérieur, nuit, chambre de Will

WILL se réveille lentement. HELEN finit de lui attacher le poignet. Il est allongé sur son lit, recouvert uniquement de sa serviette. HELEN est assise près de lui. Il tourne la tête dans sa direction.

WILL

Magnus ?

HELEN / LILITH

Je crains qu’elle ne puisse rien pour vous docteur Zimmerman. Quel dommage que tout ne se soit pas passé en douceur entre nous.

WILL

Mais de quoi parlez-vous ? Qu’est ce qu’il vous prend ?

HELEN / LILITH

Nous aurions pu avoir une nuit inoubliable. Oh bien sûr, pour vous elle aurait été la dernière, mais vous y auriez pris beaucoup de plaisir. Désormais, j’ai peur de devoir obtenir satisfaction par la force et malheureusement, vous allez souffrir. Croyez-moi j’en suis vraiment désolée.

WILL

Je crois que là je suis totalement largué.

HELEN lui sourit avant de se lever. WILL la regarde faire. HELEN lui enlève sa serviette et le regarde, gourmande.

HELEN / LILITH

Ça fait si longtemps.

La porte s’ouvre brusquement. ASHLEY apparaît.

ASHLEY

Non, mais c’est pas vrai ! Maman !

ASHLEY regarde la tenue de WILL qui rougit et essaie de se cacher.

WILL

Même si la réflexion est clichée, je te jure que ce n’est pas ce que tu crois.

ASHLEY

Vous pourriez m’expliquer ce qui se passe ici ?


14. Extérieur, nuit, devant le sanctuaire

Plusieurs femmes se battent contre les moines, les tuant un à un avec facilité. L’un des moines s’éloigne du groupe discrètement et entre dans le sanctuaire bientôt suivi par quelques autres.


15. Intérieur, nuit, chambre de Will

HELEN et ASHLEY se font face. ASHLEY semble vouloir comprendre ce qui se passe, mais n’en a pas le temps. HELEN lui saute dessus et se met à l’attaquer. ASHLEY pare ses coups et attaque à son tour. Voyant qu’elle est en train de perdre, HELEN prend la fuite.


16. Extérieur, nuit, cour

Plusieurs moines sont devant un mur de pierre le long de ce qui semble être une des façades du Sanctuaire.

MOINE # 1

Êtes-vous sûr que nous devons agir ainsi ?

MOINE # 2

Nous n’avons plus de temps à perdre. L’offensive vient d’être lancée, nous devons préparer la riposte mais avant cela, je dois les informer de la situation. Si la Reine est ici, je dois essayer de tout faire pour la neutraliser sur le champ.

MOINE # 3

Alors nous venons avec vous.

MOINE # 2

Non ! Il est inutile que nous soyons plusieurs à risquer notre vie. Je connais un moyen sûr d’entrer dans cette maison mais je dois le faire seul. Vous devez rejoindre les autres et vous assurer qu’aucune d’elles ne parviendra jusqu’ici. Je vous rejoins dès que le Docteur Magnus sera hors d’état de nuire. Aller !

Les moines acquiescent et commencent à s’éloigner. Le moine restant active un bouton caché dans un des murs de l’enceinte. Un panneau de pierre s’ouvre en pivotant et le moine s’engouffre dans les ténèbres. Le panneau se referme derrière lui après son passage.


17. Intérieur, nuit, morgue

ELEANOR entre dans la morgue, HELEN est penchée au-dessus du corps du prêtre.

ELEANOR

Helen ?

HELEN se tourne vers ELEANOR.

ELEANOR

Je croyais que tu étais rentrée chez toi.

HELEN / LILITH

C’était le cas. Je suis revenue vérifier quelque chose sur mon patient.

ELEANOR

Je vois.

ELEANOR lui tourne le dos et se met à préparer ses accessoires pour pratiquer une autopsie.

ELEANOR

Ce gars est arrivé tout à l’heure. Ça n’arrête pas ce soir… Au fait pendant que j’y pense, tu as reçu plusieurs visites cette nuit.

HELEN / LILITH

Oui je sais que le Docteur Zimmerman est venu ici.

ELEANOR

Oui, lui et un autre gars. Un grand type chauve assez énigmatique mais incroyablement séduisant je dois dire. Je ne l’avais encore jamais vu.

HELEN / LILITH

Que me voulait-il ?

ELEANOR

Il ne l’a pas dit mais il m’a laissé un message pour toi. Je n’ai pas tout retenu mais il a parlé de te souvenir des premiers instants pour que la vérité renaisse… enfin un truc comme ça. J’espère que c’est plus clair pour toi que ça ne l’est pour moi.

HELEN / LILITH

Oui. Je pense avoir compris à quoi cet homme faisait allusion.

ELEANOR se tourne.

ELEANOR

Ça me rassure parce que…

ELEANOR s’interrompt, HELEN a disparu à nouveau.

ELEANOR

Helen ?

ELEANOR hausse les épaules, baisse son masque de protection et se retourne vers son patient afin de procéder à l’autopsie. La scie se mettre en route.


18. Intérieur, nuit, infirmerie

WILL s’est rhabillé. Il est assis sur un des lits. ASHLEY lui fait face. Elle tient l’un de ses poignets dans une main. De l’autre elle tient un bout de coton imbibé d’antiseptique qu’elle passe sur la marque laissée par les cordes sur les poignets de WILL. Celui-ci grimace.

ASHLEY

Même un enfant de cinq ans est moins douillet que toi.

WILL

Facile à dire. Euh… écoute Ashley, je ne voudrais surtout pas que tu te méprennes sur ce que tu as vu ou cru voir. Je…

ASHLEY (le coupant)

Ne te fatigue pas. Il est évident que ma mère n’est plus elle-même. C’est difficile à expliquer mais je l’ai su à la minute où nous sommes entrés dans son labo tout à l’heure.

WILL

Ok, si ce n’est pas Magnus, alors qui est-ce ?

ASHLEY

Ça, c’est une bonne question mais je te rappelle que c’est toi qui es censé être le cerveau de l’équipe.

WILL

Pour être tout à fait honnête, j’avoue que je n’ai pas trop la tête à réfléchir. Quelle que soit la personne qui se fait passer pour ta mère, je dois avouer que c’est plutôt bluffant.

ASHLEY

En fait, je penche plutôt pour une possession démoniaque ou un truc dans le même genre.

ASHLEY et WILL se regardent fixement. Puis ASHLEY repose le bout de coton sur la blessure, faisant grimacer WILL. BIGFOOT arrive en poussant devant lui un moine qu’il tient fermement. ASHLEY et WILL se tourne vers eux.

BIGFOOT

Je ne sais pas comment il est entré mais j’ai trouvé cet homme dans la bibliothèque.

ASHLEY

Qui êtes-vous ?

MOINE

Un allié.

ASHLEY

Aucun de nos alliés n’entre dans cette maison par effraction.

MOINE

Vous devez m’écouter. Je sais comment sauver votre mère, mais nous devons faire vite. Bientôt, il sera trop tard. (après quelques secondes) Je vous en prie, ayez confiance en moi.

ASHLEY et WILL regardent le moine lequel fixe ASHLEY avec un air grave.

Aucun commentaire: