Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

vendredi 12 décembre 2008

Episode 5, webisode 3


Webisode 3


1. Extérieur, nuit, ruelle

Le groupe est en proie à une bande de vampires. ASHLEY se bat contre eux, HELEN se défend assez bien et WILL a un peu plus de mal. Il est rapidement blessé. JAMES arrive et aide ASHLEY à prendre le dessus. En peu de temps, tous les vampires sont réduits en poussière.


Générique


2. Intérieur, nuit, infirmerie

WILL est assis sur un des lits et HELEN lui recoud la base du cuir chevelu. ASHLEY et JAMES sont présents dans la pièce.

JAMES

C’est douloureux ?

WILL

Disons que je suis heureux de sentir quelque chose. Une preuve que je suis encore en vie.

JAMES

Oui, je vois ce que vous voulez dire.

HELEN (sans relever la tête)

Que faisais-tu là James ?

JAMES

Je pensais avoir droit à des remerciements et non à des reproches.

HELEN

Ne te joue pas de moi. Je croyais avoir été claire avec toi. Je ne répèterai pas ma question.

JAMES

J’étais en chasse. Au cas où tu l’aurais oublié je me sustente toujours de sang, oh plus de sang humain je te rassure mais ma nouvelle condition m’oblige à me nourrir de rats.

ASHLEY (grimaçant)

Ça donnerait presque envie.

HELEN

Tu crois que nous n’avons pas ce genre de subsistances dans nos réserves ? Si tu étais tiraillé par la faim comme tu le prétends, pourquoi ne pas avoir demandé à te restaurer ?

JAMES (souriant)

Ton majordome n’encourage pas vraiment le dialogue.

HELEN

Il doit certainement avoir compris à qui il a affaire.

JAMES

En réalité, je ne voulais pas abuser de votre hospitalité.

HELEN (ironique)

Je vois.

JAMES

J’ai entendu des bruits de lutte alors par curiosité je suis venu voir ce qu’il se passait. Vous étiez en difficulté, alors j‘ai choisi de vous aider.

HELEN

Ainsi, tu étais là par hasard ?

ASHLEY

Qu’est ce que ça change ? Sans son intervention, nous ne serions plus là pour en parler.

HELEN (sèche)

Ashley, je ne pense pas m’être adressée à toi.

ASHLEY (irritée)

Je crois que tu es vraiment en train de devenir parano.

HELEN (dévisageant Ashley)

Je crois que tu es vraiment en train de dépasser les limites.

JAMES

Arrêtez, je vous en prie, je ne veux pas être un sujet de discorde. Tu dois me croire Helen, je ne vous suivais pas.

HELEN

Malheureusement, je sais pertinemment que tu mens.

ASHLEY (exaspérée)

J’en ai ma claque. Continuez cet enrichissant dialogue de sourds sans moi.

ASHLEY sort sous le regard gêné de WILL et JAMES. HELEN n’a pas relevé la tête du crâne de WILL.

HELEN (plaçant un petit pansement)

Bien. J’en ai terminé avec vous docteur Zimmerman.

WILL

Merci.


3. Intérieur, nuit, bâtiment

JENNY est amenée dans une pièce. Elle est allongée de force sur un lit puis ligotée par les poignets à la tête de lit. Elle se débat, en vain. Un feu brûle dans la cheminée en face du lit. Tous les vampires sont autour d’elle. JENNY est en larme et se tord dans tous les sens, essayant de défaire ses liens.

JENNY

Pitié laissez-moi partir !

VAMPIRE #1

Tu peux crier autant que ça te chante, personne ne viendra te chercher. Garde tes forces, tu en auras besoin.


4. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

HELEN est en train de lire un ouvrage sur les vampires. Soudain, elle le referme et le pose sur son bureau. Son regard tombe alors sur une photo la représentant elle et sa fille. Elle attrape le cadre, s’enfonce dans son fauteuil et observe la photo.


5. Intérieur, nuit, salon (flashback)

Un flash blanc apparaît. BARNEY est derrière l’appareil. HELEN et ASHLEY sont en train de poser. ASHLEY ne doit pas avoir plus de 7 ans.

BARNEY
Et voilà c’est terminé.

ASHLEY se tourne vers sa mère.

ASHLEY

Je peux allez me changer maintenant ?

HELEN

Ta nouvelle robe ne te plait donc pas ?

ASHLEY

Non je préfère les pantalons.

HELEN (levant les yeux au ciel)

Cette enfant est un vrai garçon manqué.

BARNEY

Elle est surtout débordante de vie. Si elle doit aller s’amuser, ne vaut-il pas mieux qu’elle épargne cette jolie robe un peu trop endimanchée ?

ASHLEY (trépignant)

S’il te plait maman !

HELEN (soupirant en souriant)

Vous êtes impossible tous les deux. (après quelques secondes). D’accord, je m’incline. Tu peux aller ôter ta robe.

ASHLEY (exaltée)

Oh merci, merci !

ASHLEY et BARNEY se font un clin d’œil ce qui fait sourire HELEN de plus belle. ASHLEY se précipite vers la porte.

HELEN

Une petite seconde jeune fille !

ASHLEY

Quoi !

HELEN

On dit : « Qu’y a-t-il ? ». N’oublie pas que tu as une leçon de biologie dans une heure. Alors sois ponctuelle.

ASHLEY (soupirant)

D’accord.

HELEN

Ne fais pas cette tête Ashley. Étudier n’a jamais fait de mal à personne et c’est un moyen de satisfaire ta curiosité.

ASHLEY

Mais je ne veux pas devenir docteur moi ! Plus tard, je veux sauver le monde des méchants, comme Wonder Woman ou Elektra.

BARNEY (chuchotant à HELEN)

Des super héroïnes. Elle aime beaucoup lire ces bandes dessinées américaines… comment dit-on déjà ?

HELEN

Des comics. Je vois. Eh bien, je vais réfléchir à ce choix de carrière mais en attendant je veux que tu fasses ce que je te dis ? Sommes-nous d’accord ?

ASHLEY

Oui maman.

HELEN

Très bien.

ASHLEY commence à se diriger tranquillement vers la porte.

HELEN

Ashley ? Tu n’oublierais pas quelque chose ?

ASHLEY revient vers HELEN qui s’accroupi. ASHLEY ouvre ses bras et étreint sa mère qui l’embrasse avec tendresse.

HELEN

Allez file ma chérie !

ASHLEY disparaît en courant de la pièce sous le regard bienveillant de sa mère. BARNEY s’approche d’HELEN.

BARNEY

Elle ne sera pas toujours aussi obéissante.

HELEN

Je sais.

HELEN regarde la porte par laquelle est partie ASHLEY.


6. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

ASHLEY arrive. HELEN repose le cadre sur son bureau.

ASHLEY (énervée)

Pourrais-tu m’expliquer pourquoi ma réserve d’armes m’est inaccessible?

HELEN (flegmatique)

La suture de ta blessure est encore fragile et puisque tu ne sembles pas vouloir être raisonnable, tu ne joueras pas les héroïnes sans mon consentement.

ASHLEY (croisant les bras)

Tu as vraiment décidé de me rendre la vie impossible.

HELEN

Je trouve simplement que ton intrépidité commence sérieusement à nuire à la sécurité de cette maison.

ASHLEY

Si je ne peux pas partir en chasse, comment comptes-tu dénicher ton oiseau rare ?

HELEN

Tu n’as pas besoin d’être armée pour retrouver la trace de cette femme, tu n’as qu’à parler avec tes précieux informateurs.

ASHLEY

Et en cas de pépin, comment veux-tu que j’obtienne les infos dont j’ai besoin ? En usant de mes charmes ? Pour qui tu me prends ? Buffy ?

HELEN

Tu n’as qu’à faire équipe avec Ernest. Vous semblez ne plus vouloir vous quitter ces derniers temps.

ASHLEY

Je bosse seule depuis des années, je ne vais pas changer mes habitudes parce que tu viens de découvrir ta fibre maternelle.

HELEN

Attention à ton insolence, ma patience a des limites.

ASHLEY

Alors arrête d’essayer de te prendre pour ma mère, c’est un rôle qui se mérite.

HELEN (exaspérée)

Ça suffit Ashley !

ASHLEY

Très bien ! Si je n’ai pas accès à mon stock d’armes à feu, il me reste la spécialisation en armes blanches… histoire de devenir enfin la digne fille de mon père.

ASHLEY part. HELEN se lève.

HELEN

Ashley !


7. Intérieur, nuit, chambre d’Ashley

D’un pas décidé, ASHLEY entre dans sa chambre. Elle commence à s’acharner sur le cadenas qui verrouille son placard, en essayant de le forcer puis en donnant des coups de pied. Attiré par le bruit WILL arrive.

WILL

Qu’est-ce que tu fais ?

ASHLEY

Ne te mêle pas de ça !

ASHLEY donne un nouveau coup de pied.


8. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

HELEN pose son front sur le dos de sa main. JAMES arrive à se moment. Il frappe à la porte restée ouverte pour signaler sa présence.

JAMES

Je te dérange peut-être ?

HELEN (relevant la tête)

Je crois que tu connais déjà la réponse.

JAMES (secouant la tête)

Tu es vraiment intraitable Helen.

HELEN

Que veux-tu James ?

JAMES

Juste être sûr que le conflit entre Ashley et toi n’est pas dû uniquement à ma présence.

HELEN

Aurais-tu oublié ton statut actuel ? Ma vie privée ne te regarde en rien il me semble, et ce, depuis plus de vingt ans.

JAMES

Tu as raison. Excuse-moi.

JAMES est sur le point de quitter la pièce mais il se ravise.

JAMES

Je sais que tu ne me fais plus confiance et que tu aurais toutes les raisons de te méfier…

HELEN (ironique)

Quelle clairvoyance ! Je dois au moins te reconnaître cette qualité.

JAMES

… néanmoins, je crois vraiment que je peux aider Ashley dans sa mission.

HELEN

Tu ne t’approches plus d’elle James, je ne plaisante pas.

JAMES

Helen, si j’avais vraiment voulu te l’enlever, je l’aurais fait lorsqu’elle était blessée et je ne te l’aurais pas ramenée ici.

HELEN

Et parce que tu fais montre d’un semblant de complaisance, tu pense que je vais commettre l’erreur de me laisser berner ?

JAMES

Tu as toujours été de bonne foi alors reconnais que mon intervention vous a permise de demeurer en vie.

HELEN

Je ne nie pas que ton aide fut opportune et déterminante mais…

JAMES

Tu as encore besoin de moi et je peux te le prouver très facilement.

HELEN

Tu perds ton temps.

JAMES

Tu penses qu’Ashley restera sagement ici sans bouger ?

HELEN

Elle ne doit pas quitter cette maison sans mon consentement.

JAMES

Et bien sûr, elle n’est pas du genre à désobéir.

HELEN prend une grande inspiration comme si elle était sur le point de répondre mais JAMES ne lui laisse pas le temps.

JAMES

Ta fille est impétueuse, déterminée et intuitive mais elle est affaiblie. Si elle sort seule, c’est la mort assurée. À moins bien sûr qu’elle n’ait un allié comme moi pour protéger ses arrières.

HELEN

Tu es sérieux ? Tu penses vraiment que je vais te laisser…

JAMES (la coupant)

Je connais ses ennemis mieux que personne, ce sont mes semblables. Je peux les sentir avant qu’ils ne se manifestent ou encore anticiper leurs mouvements. Jadis j’ai voulu t’enlever ta fille, aujourd’hui, je veux la protéger d’adversaires contre lesquels elle est impuissante. Laisse-moi te prouver ma loyauté.

HELEN paraît troublée et hésitante. Elle secoue la tête et observe la photo que BARNEY avait faite d’elle et d’ASHLEY.

JAMES

Helen, tu veux vraiment risquer de perdre Ashley simplement parce que tu refuses de me laisser le bénéfice du doute ?

HELEN

James je…

JAMES

Tu te méprends sur mes intentions, mais je ne peux pas te forcer à me croire. Si tu as le moindre doute sur ma sincérité, tu pourras toujours me tuer à moins que ta fille ne le fasse avant toi.

HELEN (après quelques instants)

Tu es très convainquant, je dois le reconnaître.

JAMES

Alors tu veux dire que…

HELEN (le coupant)

S’il arrive la moindre chose à Ashley, je te traquerais sans relâche et tu mourras de ma main dans d’atroces souffrances.

JAMES

Je te promets que tu n’auras pas à le regretter.

HELEN

Laisse-moi seule juge de ça, veux-tu ?


9. Extérieur, nuit, ruelle

ASHLEY et JAMES marchent tranquillement.

JAMES

C’est vraiment gentil de m’avoir permis de t’accompagner.

ASHLEY

Ne vous fatiguez pas. Je l’ai fait uniquement parce que je sais que ma mère sera furieuse dès qu’elle l’apprendra.

JAMES

Apparemment c’est plutôt frisquet entre vous.

ASHLEY

C’est le moins que l’on puisse dire, le froid est sibérien.

JAMES

Je ne m’attends pas à ce que tu m’explique ce qui s’est passé, mais si vous ne vous entendez plus, pourquoi restes-tu à son service ?

ASHLEY

Vous croyez vraiment que j’ai le choix ?

JAMES (souriant)

Je sais qu’Helen est une femme vraiment très obstinée, néanmoins tu es adulte. Qu’est ce qui t’empêche de t’éloigner quelques jours, le temps de faire redescendre la pression ?

ASHLEY

Cela ne changerait rien et sans moi elle serait démunie.

JAMES

Tu te considère comme son garde du corps ? Je peux te dire que tu vaux beaucoup mieux que cela. Je t’ai vu te battre, tu pourrais te mettre à ton compte, tu en as les capacités. Et puis, sincèrement, tu ne devrais pas avoir à porter un si lourd fardeau sur tes épaules.

ASHLEY

En plus d’être immortel vous êtes aussi médium ?

JAMES

Et toi très disciplinée, une qualité plutôt contraignante qui exige un grand sacrifice de soi. Personnellement, je ne pourrais pas supporter d’être traité comme le vulgaire pion d’un échiquier sans que je puisse avoir mon mot à dire.

ASHLEY

Touché. Je commence à comprendre pourquoi ma mère se méfie autant de vous, vous êtes très perspicace.

Soudain, JAMES lui fait signe de s’arrêter et du doigt lui désigne une bâtisse. Ils se mettent immédiatement à couvert.

JAMES (chuchotant)

Il y a un groupe de vampires dans ce bâtiment. Ils sont cinq, peut-être six.

ASHLEY (chuchotant)

Vous arrivez à les voir d’ici ?

JAMES (chuchotant)

Les voir non, mais je les sens. Il y en a deux autres qui arrivent par la ruelle. Prête pour un peu d’exercice ?

ASHLEY (sortant un pieu)

Est-ce que j’ai droit aux objets pointus ?

ASHLEY et JAMES se sourient. Ils attendent que les deux vampires arrivent à leur hauteur et les attaquent. Quelques coups sont échangés puis, en quelques secondes, les vampires sont pulvérisés. JAMES et ASHLEY s’approchent ensuite du bâtiment. Les autres vampires en sortent. Un nouveau combat s’engage.


10. Intérieur, nuit, bureau de Will

HELEN arrive.

HELEN

Docteur Zimmerman, je cherche Ashley, l’avez-vous vue ?

WILL

Eh bien, après avoir passé ses nerfs sur son armoire, s’être acharnée sur son cadenas comme une furie, puis, m’avoir menacé de mort une bonne dizaine de fois, elle est sortie sans dire un mot.

HELEN

Vous ne l’avez pas arrêtée ?

WILL

Vous avez déjà tenté de stopper un train lancé à pleine vitesse ?

HELEN reste interloquée, les yeux rivés sur l’armoire d’Ashley.

WILL

Magnus ?

HELEN (pour elle)

Alors il avait raison.

WILL

Qui ?

HELEN

James était convaincu qu’Ashley s’opposerait à mes injonctions. Compte tenu de son état de faiblesse, je doutais vraiment qu’elle le fasse.

WILL

Je crois que vous devriez faire le point toutes les deux.

HELEN

Pour cela, il faudrait que nous arrivions à nous comprendre.

WILL

Ou que vous appreniez à nouveau à vous faire mutuellement confiance.

HELEN

Ce n’est pas d’Ashley dont je me méfie mais de ceux qui pourraient profiter de sa vulnérabilité pour la dresser contre moi.


11. Intérieur, nuit, bâtiment

ASHLEY pulvérise son dernier vampire.

ASHLEY (frottant ses vêtements)

On peut dire qu’ils étaient coriaces.

Soudain un cri retentit.

JAMES

Sûrement parce qu’ils avaient quelque chose d’intéressant à nous cacher.

ASHLEY et JAMES montent rapidement les escaliers.


12. Intérieur, nuit, chambre

Ils ouvrent la porte et découvre la femme attachée. Elle est en sueur et elle se mord la lèvre pour ne pas hurler. Le travail a commencé.

ASHLEY

Oh oh…

Aucun commentaire: