Quest-ce que Sanctuary?

Sanctuary est une websérie crée en 2007 par Damian Kindler et Martin Wood.

Producteurs exécutifs : Marc Aubanel, Damian Kindler, N. John Smith, Amanda Tapping, Martin Wood.

Cast
Amanda Tapping ........................................................................ Docteur Helen Magnus
Robin Dunne .......................................................................... Docteur Will Zimmerman
Emilie Ullerup ..................................................................................... Ashley Magnus
Christopher Heyerdahl .................................................................. Montague John Druitt
Bigfoot ..................................................................................................... Bigfoot

Introduction saison virtuelle

Disclaimer

Tous les personnages publiquement reconnaissables, les lieux, etc sont la propriété de leurs propriétaires respectifs. Les personnages originaux et l'intrigue sont la propriété de l'auteur. Ce travail n'est pas rémunéré. Aucun droit d'auteur n'est enfreint.

samedi 31 janvier 2009

Episode 7, Webisode 2


Webisode 2


1. Intérieur, nuit, manoir

HELEN est allongée sur l’autel, inconsciente. Elle porte une robe pourpre. La jupe est longue, lui tombant sur les pieds et une fente est visible sur sa cuisse remontant jusqu’en haut. Le haut est un bustier s’attachant dans le dos et forme une pointe sur son ventre. Le bustier est légèrement relevé là où la blessure devrait être mais il n’y a aucune trace. Elle reprend conscience peu à peu. Auprès d’elle se trouve une femme qui coiffe ses cheveux.

HELEN

Où suis-je ?

La femme ne répond pas et continue sa besogne. HELEN tente de se lever, mais elle ne peut pas bouger autre chose que sa tête, des liens la retenant à l’autel. Son regard se pose alors sur ses vêtements et son ventre.


Générique


2. Intérieur, nuit, monastère

Dans une grande salle, plusieurs hommes sont en prière. Peu à peu, ils se lèvent et s’approchent d’une armoire remplie d’armes. L’un d’eux commence à les distribuer.


3. Intérieur, nuit, manoir

HELEN relève légèrement la tête quand le bruit d’une porte qui s’ouvre se fait entendre. Le groupe de femme apparaît alors. Une femme s’approche d’HELEN. Il s’agit de MADEMOISELLE THILIL.

HELEN

Vous ? Mais comment…

MADEMOISELLE THILIL

Bienvenue dans votre nouvelle demeure Docteur Magnus.

HELEN tente de se débattre mais les liens sont solides. HELEN relève les yeux vers MADEMOISELLE THILIL, énervée et inquiète.

HELEN

Que m’avez-vous fait ? Qui êtes-vous ?

MADEMOISELLE THILIL

Mon nom est Selena. Je suis l’avatar de Naamah.

SELENA s’incline avec grâce. HELEN tente de garder son sang froid et observe ce qui se trouve autour d’elle.

HELEN

Où sommes-nous ?

SELENA ne répond pas. HELEN plonge à nouveau son regard dans le sien cherchant des réponses.

HELEN

Je veux savoir pourquoi je suis ici. Répondez !

SELENA

N’ayez crainte Docteur Magnus. J’obéis simplement à la volonté de Lilith. L’heure du rituel approche. Je suis celle qui mènera la cérémonie.

HELEN (confuse)

Lilith ? Une cérémonie ? Mais de quoi parlez-vous ?

SELENA (fermement)

Silence !

SELENA regarde HELEN avec colère. Toutes les jeunes filles habillées de noir se mettent en cercle autour de l’autel. Elles attendent, les yeux fixés droit devant elles. HELEN les observe un instant puis reporte son attention sur SELENA.

HELEN

Allez-vous enfin me dire ce que tout ceci signifie ?

SELENA

Vous êtes dans le Sanctuaire dédié à notre Déesse Mère. Vous avez été choisie pour être son incarnation. Il n’y a pas de plus grand honneur Docteur Magnus. Nous attendons toutes son retour depuis bien trop longtemps. Grâce à vous, notre patience sera enfin récompensée.

SELENA fait signe à une femme d’avancer. Celle-ci s’exécute et s’avance avec un poignard posé sur ses paumes de main. HELEN paraît légèrement effrayée.

HELEN

Qu’allez-vous faire ?

SELENA

Patience. Dans quelques minutes, la connaissance et la vérité vous apparaîtront comme une évidence.

SELENA regarde la femme et prend le poignard. Elle s’approche d’HELEN qui ne bouge pas. HELEN ferme alors les yeux sans trembler, se préparant à percevoir une vive douleur. Son attitude fait sourire SELENA.

SELENA

Vous avez déjà son courage.

Elle tranche les liens qui retiennent HELEN à l’autel. HELEN ouvre alors les yeux, surprise. SELENA lui sourit avec tendresse.


4. Intérieur, nuit, bibliothèque

WILL est assis à la table, concentré sur son travail de recherche. Il y a plusieurs ouvrages éparpillés sur la surface de travail. ASHLEY arrive. Elle s’est changée. Elle s’assoit sur la table juste à côté de WILL, les mains sur les genoux, les pieds battant l’air comme une enfant espiègle.

ASHLEY

Tu es très doué pour poser un lapin aux jeunes filles de bonne volonté.

WILL

Je suis vraiment désolé mais il n’y avait rien de personnel. Je te l’ai déjà dit, le combat rapproché, les trucs très physiques, tout ceci n’est pas fait pour moi.

ASHLEY sourit furtivement en regardant ses pieds. Elle relève la tête vers WILL qui l’observe intrigué.

ASHLEY

Je l’avais compris. Je sais très bien que tout le monde n’a pas ça dans le sang mais je sais reconnaître les gens qui ont du potentiel. Alors donne-moi encore une chance de te prouver que tu es capable d’acquérir de bons réflexes. Un jour, ça pourrait vraiment te sauver la vie.

WILL regarde ASHLEY dans les yeux et semble réfléchir. Puis il lui adresse un sourire en coin.

WILL

D’accord. Je veux bien réessayer, mais plus tard. Pour l’instant, nous devons nous focaliser sur un autre problème.

ASHLEY l’observe intriguée. WILL la regarde avec un air grave.

ASHLEY

Tu peux me mettre au courant de ce qui se passe ?

WILL

Un peu plus tôt dans la soirée, ta mère m’a appelé pour solliciter mon aide à propos d’un objet de culte très ancien.

ASHLEY

Quel genre d’objet ?

WILL

Une croix mésopotamienne. Je n’ai pas grand-chose comme information à part ceci.

WILL lui tend la feuille où il marqué les instructions d’HELEN. ASHLEY la prend et lit rapidement.

ASHLEY

Ouais bon, pour moi c’est du charabia mais je connais quelqu’un qui pourrait éclairer ta lanterne.

WILL

Amen.

ASHLEY lui sourit furtivement tout en sortant son téléphone portable. Elle compose un numéro avant de le porter à son oreille.

ASHLEY

Hey ! C’est moi ! J’ai besoin de tes services. Le nouveau cherche des ouvrages sur la religion, la Mésopotamie, des symboles étranges, enfin ce genre de trucs. Tu as une idée ? … hum, hum… Tu es sûre ? … Ok merci. Ciao.

ASHLEY raccroche, saute de la table et se dirige vers une des étagères. Elle regarde quelques instants les titres, avant de prendre trois livres. Elle revient vers WILL et pose les ouvrages sur la table.

ASHLEY

Tu diras merci à Liz la prochaine fois que tu la verras. Elle m’a également dit de vérifier la base de données. D’après elle, il y a d’autres informations très utiles compactées dans les archives électroniques de ma mère. Tu pourras y accéder en utilisant le mot clé « Babylone ». J’espère que ça t’aura aidé.

WILL

Oui, merci infiniment.

ASHLEY (souriant)

Surtout ne te fatigue pas.

ASHLEY se dirige vers les escaliers. WILL la regarde, étonné.

WILL

Hey ! Tu ne restes pas pour me filer un coup de main ?

ASHLEY s’arrête aux pieds des escaliers, prend appui sur la rampe et se retourne, un sourire moqueur aux lèvres.

ASHLEY

À chacun son domaine de spécialité, docteur. Personnellement, j’ai mieux à faire. Dans le genre que tu n’aimes pas, comme dépoussiérer quelques vieux jouets tranchants par exemple.

WILL

Ah ?

ASHLEY

À chacun sa croix, si tu me passes l’expression. Amuse-toi bien !

ASHLEY sort de la pièce, alors que WILL secoue la tête, amusé, avant de prendre l’un des trois ouvrages et de se mettre à le feuilleter.


5. Intérieur, nuit, manoir

HELEN est toujours allongée sur l’autel. SELENA finit de lui ôter ses liens. Les femmes se sont mises à psalmodier en hébreu. Lorsque la dernière corde ne retient plus HELEN, SELENA s’incline et recule. Immédiatement, HELEN tente de se lever mais elle est prise d’un étourdissement et retombe sur l’autel


6. Extérieur, nuit, ruelle

Un homme est dissimulé dans l’ombre son visage n’est pas visible. Un autre homme lui fait face.

AUTRE HOMME

La rumeur cours que le docteur Magnus se serait fait enlever. Mais personne n’est capable de dire par qui et surtout l’endroit où elle se trouve. Par contre, sa fille est toujours dans la maison, avec le nouveau et l’espèce d’humanoïde poilu. Si vous prévoyez de les attaquer, isolez-les les uns des autres, ils seront beaucoup plus faciles à maîtriser.

HOMME

Très pertinente analyse. Je dois dire que c’est, en effet, une excellente stratégie.

L’homme reste tapi dans l’ombre. L’autre homme montre quelques signes d’impatience à peine voilée.

AUTRE HOMME

Ouais, ouais… Bon c’est pas tout ça mais…

HOMME (le coupant)

J’aimerais savoir une chose. Quelles sont les activités qui te lient précisément à Ashley ?

AUTRE HOMME

Hein ? Je ne comprends pas trop ta question mec. Je bosse pour elle à mon compte. Je suis… enfin, tu sais, un informateur. Enfin si c’est ça que tu veux savoir.

HOMME

Fort bien. Tu as parfaitement rempli tes obligations. Je suis très satisfait de tes services.

AUTRE HOMME (impatient)

Ouais bon, tant mieux pour toi. Je peux avoir mon argent maintenant mon pote ?

HOMME

J’ai bien peur de ne pouvoir satisfaire à ta sollicitation. Vois-tu, je souffre d’une légère contrariété.

AUTRE HOMME (agacé)

Mais de quoi tu parles ?

HOMME

Disons que je suis particulièrement déconcerté par cette absence de moralité qui t’anime. La loyauté reste pour moi le dernier rempart contre la dépravation, le mensonge et la médiocrité. Pour être plus clair, fâcheusement pour toi, j’éprouve une réelle aversion pour les traîtres.

HOMME (en colère)

Tu ne serais pas en train de te foutre de moi ?

L’HOMME sort brusquement de l’ombre, bras prêt à frapper. Il s’agit de JOHN. Il tranche la gorge de l’AUTRE HOMME qui s’effondre au sol. JOHN essuie sa lame avec un mouchoir tiré de sa poche, un rictus aux lèvres.


7. Intérieur, nuit, chambre d’Ashley

WILL arrive dans l’embrasure de la porte. ASHLEY est assise sur son lit, nettoyant quelques armes. À son arrivée elle ne relève pas la tête.

ASHLEY

Un problème ?

WILL

Je pense avoir trouvé ce que ta mère m’a demandé de chercher.

ASHLEY (espiègle)

Cool ! Je suis réellement contente pour toi. En quoi ça me concerne ?

WILL

Il faudrait que je puisse jeter un œil sur la croix en question.

ASHLEY

Ouais bon, alors fais-le.

WILL

C’est justement ça le problème.

ASHLEY s’interrompt et pose son arme sur le lit avant de reporter son attention sur WILL

ASHLEY (soupirant)

Tu pourrais être plus clair ?

WILL

Je n’arrive pas à joindre Magnus sur son téléphone portable, je tombe continuellement sur sa messagerie.

ASHLEY (souriant)

Cela ne m’étonne pas. Une fois plongée dans le travail plus rien n’existe autour d’elle.

WILL se met à sourire les yeux dans le vague.

WILL

De nos jours, il est rare de voir des personnes autant passionnées par leur travail.

ASHLEY

Surtout après plus de cent vingt ans passés à découper des corps.

WILL

Quand même, tu ne trouves pas cela étrange ? Enfin je veux dire… Vous n’êtes pas censées pouvoir vous joindre mutuellement à tout moment ?

ASHLEY

La seule à avoir un fil à la patte, ici, c’est moi. En d’autres termes, ma mère ne rend jamais compte à personne d’aucune de ses actions. Tu t’y feras. Autre chose ?

WILL

En fait je me demandais si tu ne connaissais pas un autre moyen de la contacter ?

ASHLEY

Toi, quand tu as quelque chose dans la tête… Bon. Je ne vois que deux solutions possibles, soit tu passes par le standard de l’hôpital, soit tu traînes tes petites fesses jusqu’à la morgue. Quoi qu’il en soit, demande Eleanor, elle est la seule à pouvoir te renseigner.

WILL

C’est noté. Merci.

WILL tourne le dos à ASHLEY et s’apprête à quitter la pièce. ASHLEY reprend l’arme qu’elle était en train de nettoyer plus tôt.

ASHLEY (sans relever la tête)

N’oublie pas que tu me dois un service.

WILL fait volte-face. Il adresse un sourire à ASHLEY qui ne lève pas les yeux.

WILL (ironique)

Toi, quand tu as quelque chose dans la tête…

Puis WILL quitte la pièce. Dès qu’il est sorti, ASHLEY relève la tête, elle semble particulièrement préoccupée.


8. Intérieur, nuit, manoir

HELEN tente toujours de se lever de l’autel. Elle y parvient au bout d’un moment. Les femmes ne bougent pas et continuent de réciter leur prière, les paumes de mains face à HELEN. Celle-ci descend de l’autel mais à peine a-t-elle fait un pas que la pièce se met à tourner.


9. Extérieur, nuit, court du monastère.

Les moines sortent du bâtiment. Ils se sont changés. Ils portent au cou la même croix qu’HELEN avait en sa possession à la morgue et sont armés. Ils se réunissent ensemble dans une grande pièce et se mettent à réciter une ultime prière.


10. Intérieur, nuit, manoir

HELEN se sent fébrile. Elle se rattrape à l’autel pour ne pas tomber.


11. Extérieur, nuit, entrée du monastère

Les moines sortent de l’enceinte du bâtiment et se dispersent par petits groupes.


12. Intérieur, nuit, couloir de la morgue

ELEANOR et WILL apparaissent au détour d’un couloir. ELEANOR a un dossier sous le bras.

WILL

Je suis vraiment désolé de vous déranger dans votre travail.

ELEANOR

Ne vous excusez pas, Docteur Zimmerman. C’est l’heure de ma pause et je devais porter ce dossier à HELEN de toute façon. Son bureau est au bout du couloir.

Ils arrivent près d’une porte. ELEANOR frappe trois coups secs à la porte. Il n’y a pas de réponse. Elle se retourne vers WILL qui lui sourit furtivement. Elle frappe un nouveau coup et entrouvre la porte pour passer la tête par l’embrasure.

ELEANOR

Helen ? (souriant de façon espiègle) Tu es présentable ?


13. Intérieur, nuit, bureau d’Helen

WILL et ELEANOR entrent dans le bureau d’HELEN. Il est vide.

ELEANOR

C’est curieux.

WILL

Quoi ? Qu’elle ne soit pas ici ?

ELEANOR (intriguée)

Non, qu’Helen ait laissé son bureau ouvert alors qu’elle s’est absentée. Ce n’est pas vraiment dans ses habitudes.

ELEANOR sourit brièvement à WILL qui lui rend son sourire avec complaisance.

ELEANOR

Elle aura sûrement dû sortir précipitamment.

WILL (préoccupé)

Vous croyez ?

ELEANOR pose le dossier sur le bureau d’HELEN et se dirige vers la sortie.

ELEANOR

Nous allons tout de suite le savoir. Retournons en salle d’autopsie, elle y est peut-être.

ELEANOR sort. WILL s’apprête à sortir à son tour lorsqu’il aperçoit quelque chose sur le sol. Intrigué il s’accroupit et constate qu’il s’agit de quelques gouttes d’un liquide rouge qui ressemble à du sang. Il touche une des gouttes avec son index et le frotte avec son pouce. Il a l’air très inquiet.

ELEANOR (voix hors champ)

Docteur Zimmerman ?

WILL sort du bureau à son tour.


14. Intérieur, nuit, couloir de la morgue

WILL reste quelques instants les yeux dans le vague puis regarde ELEANOR avec une certaine appréhension.

ELEANOR

Vous allez bien docteur ?

WILL (anxieux)

Euh… Oui. Vous voulez bien m’excuser, je dois passer un coup de fil très urgent.

WILL sort son téléphone portable de sa poche et commence à s’éloigner d’ELEANOR qui le regarde partir avec surprise.

ELEANOR

Mais vous ne vouliez pas voir le Docteur Magnus ? Docteur Zimmerman ?

WILL (sans se retourner)

Merci de votre aide !

ELEANOR le regarde, intriguée, puis hausse les épaules, visiblement confuse. WILL marche avec empressement, le téléphone à l’oreille.

WILL

Ashley ? C’est Will. Je n’ai pas le temps de t’expliquer mais tu ferais bien de venir à la morgue immédiatement. Je crois qu’il est arrivé quelque chose à ta mère.


15. Intérieur, nuit, manoir

HELEN est appuyée contre l’autel. Elle reprend contenance peu à peu. Lorsqu’elle relève la tête, ses yeux sont noirs et un sourire mauvais étire ses lèvres.

Aucun commentaire: